Recettes traditionnelles

Les coutumes culinaires des Fêtes à travers le pays

Les coutumes culinaires des Fêtes à travers le pays


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

D'un océan à l'autre, voyez ce qui orne les tables en cette période des Fêtes

Faites un voyage à travers ces coutumes de vacances

Les biscuits au pain d'épice et les dindes rôties sont peut-être des symboles universels de la période des fêtes aux États-Unis, mais ils ne représentent pas adéquatement le fait que chaque région des États-Unis a ses propres traditions culinaires pour les fêtes. À l'approche des Fêtes, nos coutumes culinaires uniques reflètent les traditions culturelles qui ont fait de ce pays le creuset qu'il est. Originaires des communautés d'immigrants ou des spécialités saisonnières d'une région, les coutumes culinaires des Fêtes à travers les États-Unis sont aussi variées que la vaste géographie de notre pays et tout aussi éclectiques que notre patrimoine diversifié et multiethnique.

Pour les habitants de l'Ohio, une fête de vacances serait incomplète sans un plateau de bonbons au buckeye sous les guirlandes et les lumières, tandis qu'au Nouveau-Mexique, les biscuits sucrés épicés bizcochitos sont un incontournable de la plupart des célébrations de Noël. Souvent, une tradition culinaire de vacances se développe à partir de l'héritage des immigrants de la région, comme le festival allemand de la cuisine de vacances à Chicago ou le rôti de porc cubain la veille de Noël préparé par de nombreux Floridiens, cubains et non cubains. Tout aussi souvent, ces coutumes alimentaires saignent au-delà des frontières régionales et influencent les communautés culturelles à travers le pays.

Il serait impossible de couvrir les innombrables traditions culinaires américaines dans un seul article, mais nous avons rassemblé certains de nos favoris pour vous aider à vous mettre dans l'esprit des Fêtes. Quelle que soit la manière dont vous célébrez, nous espérons que cette liste inspirera vos propres traditions pour la nouvelle année. Et cela ne fait jamais de mal de donner une nouvelle tournure à une vieille coutume, alors utilisez cette liste pour enrichir vos festins actuels, peut-être en rôtissant votre dinde dans le style kalua hawaïen ou en ajoutant le pain lefse du Midwest à votre buffet de vacances.

Quelles coutumes culinaires des fêtes votre famille pratique-t-elle ? N'hésitez pas à partager avec la communauté The Daily Meal dans les commentaires ci-dessous.


Amusez-vous à apprendre l'anglais

Cuisine britannique

Cuisine britannique | Histoire | Aujourd'hui | Spécialités Régionales | Puddings, etc. | Déjeuner Bangers et purée | Bulle et grincement | Poisson et frites Rôti du dimanche | Steaks | Fromage | Sandwichs | Nourriture indienne | L'avenir Page de recettes | Sites intéressants | Faits amusants sur les aliments

Avec recherche dans le dictionnaire. Double-cliquez sur n'importe quel mot pour sa définition.
Cette section est en anglais avancé et est uniquement destinée à être un guide, à ne pas prendre trop au sérieux !

Cuisine britannique !

Oui, nous avons aujourd'hui une cuisine large et variée en Bretagne, nous ne souffrons plus sous l'image de la viande grise bouillie ! Après des années de dénigrement par divers pays (en particulier les Français), la Grande-Bretagne a maintenant une réputation culinaire enviable. En fait, certains des grands chefs viennent maintenant de Grande-Bretagne, je ne plaisante pas !

Cependant, l'expertise culinaire de la Grande-Bretagne n'est pas nouvelle ! Dans le passé, la cuisine britannique était parmi les meilleures au monde. Mme Beeton est toujours l'une des écrivaines renommées de livres de cuisine, ses créations ont maintenant acquis une popularité internationale, des années après sa mort.

La cuisine britannique traditionnelle est substantielle, mais simple et saine. Nous avons longtemps cru en quatre repas par jour. Notre cuisine a été influencée par les traditions et les goûts de différentes parties de l'empire britannique : thés de Ceylan et chutney, kedgeree et soupe mulligatawny d'Inde.

Une histoire brève

La cuisine britannique a toujours été multiculturelle, un pot-pourri de styles éclectiques. Dans les temps anciens influencés par les Romains et à l'époque médiévale par les Français. Lorsque les Normands francs envahirent, ils apportèrent avec eux les épices de l'Orient : cannelle, safran, macis, muscade, poivre, gingembre. Le sucre est arrivé en Angleterre à cette époque et était considéré comme une épice, rare et chère. Avant l'arrivée des sucres de canne, le miel et les jus de fruits étaient les seuls édulcorants. Les quelques livres de cuisine médiévale qui restent enregistrent des plats qui utilisent toutes les épices du garde-manger, et les chefs de toute l'Europe considéraient leur tâche comme la transformation presque alchimique des ingrédients bruts en quelque chose d'entièrement nouveau (pendant des siècles, l'aristocratie anglaise a mangé de la nourriture française) qu'ils pensaient les distingue des paysans.

À l'époque victorienne, le bon vieux stodge britannique se mélangeait à des épices exotiques de tout l'Empire. Et aujourd'hui, bien que faisant partie de l'Europe, nous avons maintenu nos liens avec les pays de l'ancien Empire britannique, désormais unis sous le Commonwealth.

L'un des avantages d'avoir un empire est que nous avons beaucoup appris des colonies. De l'Asie de l'Est (Chine), nous avons adopté le thé (et exporté l'habitude vers l'Inde), et de l'Inde, nous avons adopté les épices de style curry, nous avons même développé une gamme de sauces épicées comprenant du ketchup, de la sauce à la menthe, de la sauce Worcestershire et de la sauce diable pour les gâter. goûts. Aujourd'hui, il serait juste de dire que le curry est devenu un plat national.

Parmi les gâteaux et pâtisseries anglais, beaucoup sont liés aux différentes fêtes religieuses de l'année. Les Hot Cross Buns sont consommés le Vendredi Saint, le Simnel Cake est pour le dimanche des mères, le Plum Pudding pour Noël et le Twelfth Night Cake pour l'Épiphanie.

Malheureusement, la cuisine britannique a beaucoup souffert pendant les deux guerres mondiales. La Grande-Bretagne est une île et les approvisionnements de nombreux produits sont devenus insuffisants. L'effort de guerre a utilisé des biens et des services et il en restait donc moins à la consommation des particuliers. Les navires qui importaient des denrées alimentaires devaient voyager en convoi et pouvaient donc faire moins de voyages. Pendant la seconde guerre mondiale, le rationnement alimentaire a commencé en janvier 1940 et n'a été levé que progressivement après la guerre.

La tradition britannique des ragoûts, des tartes et des pains, selon les papilles gustatives du reste du monde, est entrée en déclin final. Ce qu'il y avait de meilleur en Angleterre n'était que ce qui montrait l'influence de la France, et ainsi la cuisine anglaise se laissa devenir une plaisanterie gastronomique et l'art français de la nouvelle cuisine fut adopté.

Cuisine britannique aujourd'hui

À la fin des années 1980, la cuisine britannique a commencé à chercher une nouvelle direction. Désenchantés par la Nouvelle Cuisine exagérée (et sous-alimentée), les chefs ont commencé à chercher l'inspiration un peu plus près de chez eux. Faisant appel à une tradition riche (et largement ignorée) et utilisant de nombreux ingrédients divers et intéressants, la base a été formée pour ce qui est maintenant connu sous le nom de cuisine britannique moderne. Le gibier a connu un regain de popularité bien qu'il ait toujours eu un rôle central dans l'alimentation britannique, ce qui reflète à la fois la richesse abondante des forêts et des ruisseaux et un vieux préjugé aristocratique contre les viandes de boucherie.

À Londres en particulier, on peut non seulement expérimenter le meilleur de la cuisine britannique, mais aussi le meilleur du monde car il existe de nombreuses cuisines ethniques distinctes à déguster, les restaurants chinois, indiens, italiens et grecs sont parmi les plus populaires.

Bien que certains plats traditionnels tels que le rosbif et le pudding du Yorkshire, les pâtés de Cornouailles, la tarte au steak et aux rognons, le pudding au pain et au beurre, la tarte à la mélasse, la bite tachetée ou le fish and chips, restent populaires, il y a eu un changement significatif dans les habitudes alimentaires en Grande-Bretagne. Le riz et les pâtes expliquent la diminution de la consommation de pommes de terre et la consommation de viande a également diminué. Les huiles végétales et à salade ont largement remplacé l'utilisation du beurre.

Le rosbif reste la fierté culinaire nationale. Il s'appelle un "joint" et est servi le dimanche à midi avec des pommes de terre rôties, du Yorkshire pudding, deux légumes, un bon raifort fort, de la sauce et de la moutarde.

Aujourd'hui, l'accent est davantage mis sur les ingrédients frais et raffinés dans les meilleurs restaurants et marchés du Royaume-Uni qui proposent des produits alimentaires du monde entier. Le saumon, la sole de Douvres, les fruits exotiques, les crevettes de Norvège et l'agneau de Nouvelle-Zélande sont des mets de choix. La volaille sauvage et le gibier sont d'autres spécialités proposées.

En fait, le poisson est toujours important dans l'alimentation anglaise, nous sommes après tout une île entourée de certaines des zones de pêche les plus riches du monde. De nombreuses espèces nagent dans les eaux froides du large : sole, aiglefin, merlu, plie, cabillaud (le choix le plus populaire pour le fish and chips), turbot, flétan, rouget et saint-pierre. Les poissons gras abondent également (maquereaux, sardines et harengs) ainsi que les crustacés comme le homard et les huîtres. L'anguille, également commune, est cuite dans une merveilleuse tarte au citron, au persil et aux échalotes, le tout recouvert de pâte feuilletée.

Spécialités régionales

Malgré les récents revers, le bœuf reste une industrie importante en Angleterre, et l'Aberdeen Angus écossais est l'une de nos races bovines les plus célèbres. Les bovins laitiers sont également largement élevés - l'Angleterre est célèbre pour ses crèmes et beurres et pour ses fromages robustes et délicieux : Stilton, Cheshire et son rare cousin bleu Cheshire, double Gloucester, rouge Leicester, sauge Derby, et bien sûr cheddar.

Certains de nos plats les plus intéressants incluent: -

Bifteck, huîtres et pudding de rein: Les huîtres peuvent sembler improbables dans ce pudding à la viande, mais leur grande abondance à l'époque victorienne et aux époques antérieures a inspiré les cuisiniers à trouver des moyens de les incorporer de manière créative dans de nombreuses recettes différentes. Ce pudding cuit à la vapeur combine les viandes avec des champignons, des oignons, des tomates et du Worcestershire, puis enveloppe le tout dans une pâte de suif.

Boudin noir: inventé à Stornoway, le boudin noir de l'île de Lewis est souvent servi dans le cadre d'un petit-déjeuner anglais complet traditionnel.

Cock-a-Leekie: Cette spécialité écossaise peut être classée comme une soupe ou un ragoût. Il associe bœuf, poulet, poireaux et pruneaux à des fins insolites et spectaculaires.

Agneau Rôti de la Couronne: Le rôti couronne entoure une farce de pommes, chapelure, oignon, céleri et citron.

Gâteau Eccles: Pâte feuilletée fourrée d'une garniture épicée aux groseilles.

Pudding hâtif: Un pudding cuit à la vapeur simple et rapide (d'où son nom) composé de lait, de farine, de beurre, d'œufs et de cannelle.

Ragoût irlandais: Un ragoût irlandais a toujours une base commune d'agneau, de pommes de terre et d'oignon. Il peut contenir n'importe quel nombre d'autres ingrédients, selon le cuisinier.

Likky Pie Poireaux: porc, et crème au four en pâte feuilletée.

Viande hachée: Le suif de boeuf est utilisé pour lier des noix hachées, des pommes, des épices, de la cassonade et du brandy dans une garniture pour tartes ou pâtés - à ne pas confondre avec de la viande hachée !.

Soupe Mulligatawny: Ce qu'est cette soupe dépend de qui la cuisine. À l'origine un plat du sud de l'Inde (le nom signifie eau poivrée en tamoul), il a été adopté et largement adapté par les Britanniques. Mullitgatawny contient du bouillon de poulet ou de viande ou de légumes mélangé à du yogourt ou du fromage ou du lait de coco et est assaisonné de curry et de diverses autres épices. Il est parfois servi avec un bol de riz séparé.

Syllabub: Au XVIIe siècle, une laitière envoyait un jet de lait neuf et chaud directement d'une vache dans un bol de cidre ou de bière épicée. Un caillé léger se formerait sur le dessus avec un joli petit-lait en dessous. Ceci, selon Elizabeth David, était le programme original. Le syllabub d'aujourd'hui est plus solide (ses origines remontent également au XVIIe siècle, bien que dans les classes supérieures) et mélange du xérès et/ou du cognac, du sucre, du citron, de la muscade et de la crème double dans un dessert de type crème pâtissière ou un lait de poule- comme une boisson, selon le cuisinier.

Bagatelle: Des couches de génoise imbibée d'alcool alternent avec des fruits, de la crème anglaise et de la crème fouettée, certains ajoutent de la gelée, mais c'est pour les enfants.

Fagots gallois: Le foie de porc est transformé en boulettes de viande avec de l'oignon, du suif de bœuf, de la chapelure et parfois une pomme hachée. Les fagots étaient autrefois fabriqués pour utiliser les parties impaires d'un porc après son abattage.

Lapin gallois (ou Rarebit): Le fromage est râpé et fondu avec du lait ou de la bière. Du poivre, du sel, du beurre et de la moutarde sont ensuite ajoutés. Le mélange est étalé sur du pain grillé et cuit jusqu'à ce que « le fromage bouillonne et devienne brun en éclaboussures appétissantes » (Jane Grigson dans English Food, Londres : Penguin, 1977).

Gâteau au poivre de Westmoreland: Gâteau aux fruits qui obtient un coup de pied distinctif de beaucoup de poivre noir. Les autres ingrédients comprennent le miel, les clous de girofle, le gingembre et les noix.

Tartes, puddings, brioches et gâteaux

Les tartes et les puddings sont des phénomènes liés dans l'histoire culinaire britannique. À l'origine, les deux résolvaient le problème de la préparation de dîners à base de viandes moins chères. Les tartes recouvertes d'un ragoût ou d'autres ingrédients avec une croûte, les puddings étaient fabriqués à partir de restes de boucher nichés dans l'estomac d'un mouton, puis cuits à la vapeur ou bouillis. Les tartes sont restées des tartes, bien qu'en plus des tartes salées, il existe maintenant des variantes sucrées, qui ont tendance à avoir deux croûtes ou une croûte inférieure uniquement.

Les croûtes à tarte peuvent être faites à partir d'une pâte courte ou d'une pâte feuilletée. Les collations et la nourriture de bar (le cinquième groupe alimentaire britannique) sont souvent sous forme de tarte : les pâtés (prononcés avec un "quota" court comme "quothad") sont des chaussons remplis.

Au fil du temps, cependant, dans un développement déroutant, le pudding est devenu un terme plus général pour un mélange cuit à la vapeur sucré ou salé - ainsi qu'un mot qui décrit les desserts en général. Par exemple, le boudin noir est en fait fait avec du sang de porc. Alors que le plum-pudding est un régal de Noël composé d'un gâteau cuit à la vapeur de suif de bœuf (la graisse blanche autour du rein et des reins) et de fruits séchés et confits trempés dans du cognac. Et, bien sûr, on ne peut pas oublier le riz au lait.

Parmi les gâteaux, les brioches et les pâtisseries, les spécialités locales comprennent les Bath Buns, les Chelsea Buns, les Eccles Cakes et les Banbury Cakes.

Le grand petit-déjeuner britannique !

"Et puis au petit-déjeuner, avec quel appétit vous avez." Shakespeare

Le grand petit-déjeuner britannique est célèbre (ou notoire) dans le monde entier ! En fait, de nos jours, c'est un peu un mythe, aujourd'hui, de nombreux Britanniques sont plus susceptibles de prendre un bol de cornflakes ou une tasse de café avec une cigarette que de se livrer aux merveilles de ce festin !

Cependant, cela ne veut pas dire que le petit-déjeuner traditionnel est mort, loin de là, il n'est tout simplement pas consommé tous les jours de la semaine. Parlant en tant que vrai Britannique, je pousse parfois le bateau et me régale au maximum (à ne pas confondre avec le film du même nom).

Le petit-déjeuner anglais typique est une invention du XIXe siècle, lorsque la majorité des anglais ont adopté le copieux repas de bouillie, poisson, bacon et œufs, pain grillé et marmelade, qui apparaît sur les tables du petit-déjeuner anglais depuis 100 ans.

La consommation annuelle au Royaume-Uni est de 450 000 tonnes de bacon, 5 000 tonnes de saucisses et des millions d'œufs, vous pouvez donc voir que le Great British Breakfast est bien vivant. Il a conservé sa popularité en tant que l'un des plats préférés du pays et a survécu à toute une série de tendances alimentaires et de modes alimentaires.

Mme Beeton aurait recommandé une longue liste d'aliments pour le petit-déjeuner tels que du pain, des petits pains, des toasts, des gâteaux au thé grillés, des œufs de Sally Lunns cuits de différentes manières, du poisson, des steaks de flétan au four, du merlan frit, des harengs frais grillés, des harengs cuits, des galettes de poisson, grillées harengs, aiglefin « Findon », sprats frits au beurre, kedgeree de poisson, saumon frit, tourte au saumon, homard au four, tourte à la morue, pavé de cabillaud, croquettes d'œufs de cabillaud, harengs farcis au poisson. Des fruits tels que des compotes de figues, des compotes de pruneaux et des fruits frais de saison. Cuisses de gibier et de faisan, pilons, pilons à la diable et plats de viande chauds et froids, tels que langue à collier, rognons sur toast, saucisses avec pain frit, joue de porc, tourte de porc Melton, jambon, galantine, poitrine épicée, bœuf pressé.

Alors, en quoi consiste le grand petit-déjeuner britannique de nos jours ?

Simpsons in the Strand, un restaurant bien connu (et cher), sert le petit-déjeuner tous les jours. Leur petit-déjeuner anglais complet se compose des éléments suivants :

Le GRAND PETIT DÉJEUNER BRITANNIQUE à 㾹.95 comprend : - Du pain grillé avec de la confiture ou de la marmelade, des viennoiseries, du jus d'orange frais, du café fraîchement moulu, un choix de céréales, de la bouillie, une compote de fruits ou un demi-pamplemousse, la saucisse Simpson Cumberland, un œuf brouillé , lardons et lard de dos, boudin noir, champignons et tomate grillés et un journal du jour (non destiné à la consommation).

En plus du GRAND PETIT DÉJEUNER BRITANNIQUE, pour les mangeurs de petit-déjeuner sérieux, Simpson's propose LES DIX PÉCHÉS MORTS - à 㾻.95 par personne, cela comprend : Toast avec confiture ou marmelade, pâtisseries, jus d'orange frais, café fraîchement moulu Choix de céréales, bouillie, compote de fruits ou demi-pamplemousse saucisse The Simpsons Cumberland, œuf au plat, bacon de dos et de dos, boudin noir, rognons d'agneau, pain frit, foie, bubble & squeak, fèves au lard, champignons grillés et tomate.

Les clients peuvent également choisir parmi une sélection à la carte de plats classiques pour le petit-déjeuner tels que : Aiglefin fumé Kedgeree Poché Finan Aiglefin eggsufs de caille avec aiglefin Saumon fumé avec œufs brouillés Entrecôte grillée avec champignons grillés et tomate et welsh rarebit. Il y a aussi une sélection d'omelettes nature, fromage, bacon, herbes, champignons et saumon fumé.

Le rôti du dimanche

Comment tout a commencé

A l'époque médiévale, les serfs du village servaient le châtelain six jours par semaine. Cependant, le dimanche était un jour de repos, et après le service religieux du matin, les serfs se réunissaient dans un champ et pratiquaient leurs techniques de combat.

Ils ont été récompensés par des chopes de bière et un festin de bœufs rôtis à la broche.

De nos jours

La tradition a survécu parce que la viande peut être mise au four pour rôtir avant que la famille n'aille à l'église et soit prête à manger à son retour.

Les viandes typiques à rôtir sont des morceaux de bœuf, de porc, d'agneau ou un poulet entier. Plus rarement on mange du canard, de l'oie, du gammon, de la dinde ou du gibier. Les rôtis les plus populaires sont souvent servis avec des accompagnements traditionnels, ce sont :

rôti de bœuf - servi avec du pudding du Yorkshire et de la sauce au raifort ou de la moutarde anglaise comme relish.
rôti de porc - servi avec des craquelins (la peau croustillante du porc) et de la compote de pommes farcie à la sauge et à l'oignon et de la moutarde anglaise comme relish
agneau rôti - servi avec farce à la sauge et à l'oignon et sauce à la menthe comme relish
poulet rôti - servi avec des cochons dans des couvertures, des saucisses chipolata et de la farce, et une sauce à pain ou une sauce aux canneberges ou une gelée de groseille

Tout rôti du dimanche qui se respecte doit être servi avec une sauce à base de jus de viande.

Bangers et purée

Vous pourriez voir cela dans un pub ou un café. En termes simples, les bangers sont des saucisses et la purée est une pomme de terre qui a été bouillie puis écrasée (généralement avec du beurre). La saucisse utilisée dans les bangers et la purée peut être faite de porc ou de bœuf avec un assaisonnement à la pomme ou à la tomate, souvent une saucisse Lincolnshire ou Cumberland.

Le plat est généralement servi avec une riche sauce aux oignons. Bien qu'il soit parfois indiqué que le terme « bangers » a ses origines dans la Seconde Guerre mondiale, le terme était en fait utilisé au moins dès 1919.

Bulle et grincement

Bubble and squeak (parfois simplement appelé bubble) est un plat anglais traditionnel préparé avec les restes de légumes frits peu profonds d'un rôti du dimanche. Les principaux ingrédients sont la pomme de terre et le chou, mais des carottes, des pois, des choux de Bruxelles et d'autres légumes peuvent être ajoutés. Il est généralement servi avec de la viande froide du rôti du dimanche et des cornichons, mais vous pouvez le manger seul. Traditionnellement, la viande était ajoutée à la bulle et au couinement, bien qu'aujourd'hui la version végétarienne soit plus courante. Les légumes hachés froids (et la viande hachée froide si utilisée) sont frits dans une poêle avec une purée de pommes de terre jusqu'à ce que le mélange soit bien cuit et doré.

Il existe diverses théories quant à l'origine de son nom, l'une d'entre elles étant qu'il s'agit d'une description de l'action et du son émis pendant le processus de cuisson.

Vous pouvez même préparer des versions congelées et en conserve préparées à l'avance, mais elles sont assez dégoûtantes.

Poisson et frites

Le fish and chips est la nourriture traditionnelle à emporter en Angleterre, bien avant McDonalds, nous avions le fish and chips. La morue fraîche est le poisson le plus courant pour nos fish and chips traditionnels, les autres types de poissons utilisés incluent l'aiglefin, le huss et la plie.

Le poisson frais est plongé dans la farine puis plongé dans la pâte et frit, il est ensuite servi avec des frites (frais non congelés) et on vous demandera généralement si vous voulez ajouter du sel et du vinaigre. Parfois, les gens commandent de la sauce au curry (sauce jaune qui n'a rien à voir avec le vrai curry), des petits pois (enfin c'est vert de toute façon) ou des œufs marinés (oui marinés).

Traditionnellement, le fish and chips était servi emballé dans un vieux papier journal. De nos jours (grâce aux lois d'hygiène), ils sont emballés dans du papier sulfurisé et parfois du papier spécialement imprimé pour ressembler à du papier journal. Vous obtenez souvent une petite fourchette en bois ou en plastique pour les manger aussi, bien qu'il soit tout à fait acceptable d'utiliser vos doigts.

Steaks - une tradition américaine?

Quand on pense au steak, l'Amérique semble toujours venir à l'esprit, avec les cow-boys et les millionnaires de bétail texan. Cependant, dans le passé, les steaks étaient si britanniques que nos troupes d'élite étaient appelées bœufs, vous pouvez toujours les voir dans leur costume traditionnel à la Tour de Londres.

Le terme Porterhouse pour un grand type spécial de coupes de steak n'a rien à voir avec les porteurs ou les porte-bagages mais provient des pubs britanniques où une marque spéciale de bière brune, la bière Porter, était servie, et où une collation consistait en un steak d'environ 2 livres. (environ 900 grammes) en poids - une seule portion pour un seul homme.

Fromage britannique

Le fromage est fabriqué à partir du lait caillé de divers animaux : le plus souvent des vaches mais souvent des chèvres, des brebis et même des rennes et des buffles. La présure est souvent utilisée pour faire coaguler le lait, bien que certains fromages soient caillés avec des acides comme le vinaigre ou le jus de citron ou avec des extraits de présure végétale.

La Grande-Bretagne a commencé à produire du fromage il y a des milliers d'années. Cependant, c'est à l'époque romaine que le processus de fabrication du fromage s'est à l'origine affiné et que les techniques se sont développées. Au Moyen Âge, le gant est passé aux monastères qui ont prospéré suite à l'invasion normande. C'est à ces moines innovateurs que nous sommes redevables pour tant de types de fromages désormais classiques qui sont produits en Grande-Bretagne.

La tradition de fabrication du fromage a failli s'éteindre pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsqu'en raison du rationnement, un seul type de fromage pouvait être fabriqué - le "fromage national" au nom peu attrayant.

La découverte et le renouveau d'anciennes recettes et le développement de nouveaux types de fromages ont vu l'industrie fromagère britannique s'épanouir ces dernières années et se diversifier d'une manière inédite depuis le 17 e siècle.

J'ai écrit un guide rapide sur les fromages britanniques ici.

L'Humble Sandwich - oui c'est aussi le nôtre !

Que seraient les Britanniques sans le sandwich au fromage ? L'origine du sandwich est aussi britannique qu'elle pourrait l'être. Le nom fait référence au comte de Sandwich qui a vécu de 1718 à 1792. Les Britanniques ont toujours été passionnés par les paris et le jeu, mais le comte de Sandwich en a exagéré même selon nos normes. Pendant ses jours de jeu, la prise de repas était considérée par lui comme des interruptions très importunes. Il inventa donc une sorte de repas ne l'obligeant pas à échanger la table de jeu contre la table à manger : les sandwichs.

Cuisine indienne au Royaume-Uni

Le mot curry, qui signifie 'épicer', est utilisé depuis la période médiévale. De nos jours, une soirée au pub, suivie d'un curry, est une tradition dans de nombreuses villes. Depuis l'ère victorienne, pendant le Raj britannique, la Grande-Bretagne a « emprunté » des plats indiens, puis créé une cuisine anglo-indienne adaptée au palais britannique. À l'époque, nous avons proposé le kedgeree, le poulet de couronnement et la soupe mulligatawny, tous des plats traditionnels anglo-indiens, mais ils ne sont pas si populaires aujourd'hui. Plus récemment, de nombreuses variétés de curry indien dont le poulet tikka masala et le balti sont les plus connues ont été popularisées. En fait, le poulet tikka masala est maintenant considéré comme l'un des plats les plus populaires de Grande-Bretagne, vous pouvez même acheter des chips aromatisées au poulet tikka masala.

L'avenir

L'industrie alimentaire en Grande-Bretagne subit actuellement des changements majeurs. D'un regain d'intérêt pour les aliments biologiques à l'autre extrême - les aliments génétiquement modifiés (GM). Les aliments GM ont tellement exaspéré le grand public qu'il y a eu des manifestations de masse contre cela dans tout le pays.

Nourriture génétiquement modifiée

Assez de sites trouvés pour des essais agricoles GM (13 mars 2000)

extrait de Simplyfood.co.uk

Les essais à l'échelle des exploitations de cultures génétiquement modifiées (GM) devraient se poursuivre après qu'un nombre suffisant de sites aient été trouvés pour mener les expériences, à la suite d'une réunion du comité directeur scientifique, un groupe indépendant supervisant les essais.

Une porte-parole du Cabinet Office a déclaré: "Le résultat de la réunion était qu'il y avait suffisamment de sites pour permettre aux procès de se dérouler. Ils conseilleront les ministres la semaine prochaine et une annonce sera faite dès que possible.

Il avait été rapporté le mois dernier que les organisateurs du site d'essai « luttaient » pour trouver suffisamment d'agriculteurs pour participer. Les ministres auraient souhaité cette année environ 75 essais à l'échelle des exploitations agricoles de cultures GM pour vérifier si elles nuisent à l'environnement. Ils doivent choisir parmi un pool de 150 fermes pour la première phase de l'expérimentation scientifique de trois ans.

Peter Melchett, directeur exécutif de Greenpeace UK, a déclaré : « Si ces essais se poursuivent, ce sera une tragédie potentielle pour l'environnement. La Grande-Bretagne sera bombardée de pollen GM sans aucun égard pour la faune, les humains ou les agriculteurs sans OGM. L'ensemble du processus n'a été rien de moins qu'une tyrannie génétique avec une absence presque totale de consultation publique.'

Un porte-parole des Amis de la Terre a exhorté les agriculteurs qui s'étaient portés volontaires pour les essais à « réfléchir à nouveau ». Il a déclaré: «Les agriculteurs qui se sont inscrits à ces très grands essais devraient se rendre compte qu'ils se sont également inscrits à un ensemble de problèmes potentiels. Des problèmes tels que la responsabilité de la pollinisation croisée des cultures voisines et la contamination du miel n'ont pas été résolus. Les principaux bénéficiaires des cultures GM pourraient bien être des avocats plutôt que des agriculteurs.'

Quelques sites Web intéressants pour les gourmets!

Vous pouvez trouver quelques recettes britanniques traditionnelles du magazine anglais sur la page des recettes. Tous essayés et testés par votre humble serviteur.

Un autre site intéressant peut être trouvé à //www.nutrition.org.uk/ comprenant une excellente section d'information.

L'un des aliments de base de l'alimentation des Anglais est le fromage, si vous ne me croyez pas, regardez simplement Wallace et Grommit. Ce grand site est tout sur le fromage : Tout sur le fromage


2 HISTOIRE ET ALIMENTATION

La France et l'Angleterre se sont disputées qui coloniserait le territoire du Canada à la fin des années 1400. L'explorateur anglais John Cabot est arrivé à Terre-Neuve en 1497. Environ 40 ans plus tard, en 1534, Jacques Cartier a commencé son exploration du Canada au nom de la France. Au début des années 1600, il y avait des colonies françaises permanentes, et en 1663, la Nouvelle-France a été établie en tant que territoire de la France. Les commerçants de fourrures français rivalisaient avec les commerçants de la Compagnie de la Baie d'Hudson, dirigée par des marchands britanniques. Les guerres en Amérique du Nord, connues sous le nom de guerres françaises et indiennes, ont été menées dans les années 1700. Le traité de Paris en 1763 a mis fin aux combats armés et a établi la domination britannique sur tout le territoire anciennement appelé Nouvelle-France.

En 1846, le conflit sur la partie ouest de la frontière entre les États-Unis et le Canada a été résolu et la frontière a été fixée à 49 ° de latitude nord. Cette frontière a été incontestée depuis.

La nourriture et d'autres coutumes au Canada portent encore des traces des influences coloniales de l'Angleterre et de la France. Les Canadiens parlent anglais, sauf au Québec, où la langue est le français, reflétant l'influence des colons français. Mais il existe également d'autres différences régionales dans la nourriture et les coutumes.

La nourriture dans les provinces de l'Est du Canada montre des signes d'héritage anglais, sauf au Québec où l'influence est française. Dans les provinces de l'Ouest canadien, la cuisine est à l'image des explorateurs et des colons qui, comme leurs voisins du sud des États-Unis, préparaient des repas simples et copieux à partir des ingrédients disponibles. Dans le nord du Canada, dans les territoires du Nord-Ouest, du Yukon et du Nunavut, le régime alimentaire est limité par la courte saison de croissance, dominé par les ingrédients alimentaires conservés et influencé par le régime alimentaire des Inuits. Et le long de la côte ouest de la Colombie-Britannique, les immigrants des pays asiatiques influencent les pratiques alimentaires et culturelles. À Vancouver à l'ouest et à Toronto à l'est (et dans de nombreux endroits ailleurs au Canada), les célébrations du Nouvel An lunaire ont été inspirées par les citoyens d'origine asiatique qui y vivent, mais sont également appréciées par de nombreux autres Canadiens.


Héros locaux

Dans le spécial exaltant, Lidia célèbre l'Amérique : des vacances pour les héros, Lidia rencontre des vétérans qui réfléchissent à leur service. Chacun évoque son désir de retrouver sa famille pendant les vacances, les défis et les sacrifices de son travail, et la fierté qu'il tire d'avoir défendu notre pays. Ensemble, ils créent une image distincte de la diversité de l'armée américaine.


Les Verts du Dr Donna

Lorsque Donna Auston, une anthropologue culturelle, s'est convertie à l'islam en 1990, elle est devenue la première musulmane de sa famille. À 17 ans, elle a embrassé les changements de mode de vie associés à sa conversion. Tout cela est venu facilement, a-t-elle dit, même en abandonnant le porc, qui était la pierre angulaire de son alimentation pendant son enfance. Ce n'est que lorsque sa grand-mère a préparé un pot de ses célèbres légumes verts, assaisonnés de jarret de jambon, que le Dr Auston s'est arrêté. Devrait-elle renoncer aux verts pour être musulmane ?

"Une grande partie de la conversion ressemble à une séparation", a déclaré le Dr Auston. « La nourriture est identité, mémoire, connexion et émotion. C'est plus que la nutrition ou la faim. C'était désorientant d'envisager même d'abandonner les verts.

Le Dr Auston ne pouvait pas imaginer célébrer quoi que ce soit, sans parler de l'Aïd, sans un pot de ses légumes verts bien-aimés, qui étaient servis les jours fériés et toujours présents le dimanche. Elle a donc fait preuve de créativité avec ses remplaçants.

Au lieu de jarret de jambon, elle assaisonne ses légumes verts avec de la dinde fumée. Pour sa fille végétarienne, elle assaisonne de fumée liquide. Ses légumes verts sont si bons, a-t-elle dit, qu'ils sont tout ce qu'elle n'a plus jamais demandé d'apporter aux fonctions - et c'est très bien pour elle.

Ingrédients:

Chou vert (bien lavé, les tiges enlevées et hachées)

1 gros oignon (tranché ou haché)

1 cuisse ou aile de dinde fumée (coupée en gros morceaux)

Bouillon de poulet ou jus de cuisson (facultatif)

Ail frais, haché (quantité au goût)

Poivre noir concassé (au goût)

Cidre de pomme ou vinaigre blanc (au goût)

Une fois les légumes verts préparés, mettez-les de côté. Remplissez une marmite avec suffisamment d'eau pour plonger les légumes verts, ajoutez la dinde fumée, le bouillon, les oignons, l'ail, les feuilles de laurier et les épices.

Porter le mélange à ébullition et laisser mijoter environ 20 minutes. Ajouter les légumes verts, couvrir et laisser mijoter pendant environ une heure ou jusqu'à la tendreté désirée. (Goûtez les légumes en cours de route pour juger de l'évolution de la saveur.)

Une fois la cuisson terminée, éteignez le feu et laissez les légumes infuser pendant au moins une heure avant de servir. Cela permet aux saveurs de s'installer. Réchauffer ou poursuivre la cuisson si plus de tendreté est nécessaire. Ajoutez du vinaigre et du miel vers la fin et faites tout autre ajustement d'assaisonnement pour obtenir la saveur désirée.


La salade est considérée comme un accompagnement et, même si vous la commandez en entrée, votre demande sera probablement ignorée. Les légumes verts de saison peuvent être habillés de quelque chose de simple et accommodant pour tout le monde, ou servis avec une vinaigrette et des burettes d'huile et de vinaigre. Salez et poivrez, toujours.

Les repas sont généralement fermés avec des fruits frais, souvent des fromages et du café. Fruits et fromages, il y en a pour tous les goûts.

Un parcours entier est dédié aux fromages locaux et aux fruits frais de saison. Les fromages seront tout ce qui est typique de la région.


On the Road Eats : des plats des Fêtes à travers le pays

Célébrez la saison avec ces plats de restaurant approuvés par Food Network qui vous garantiront de joyeuses fêtes de fin d'année. We've got the top festive spots to find eggnog, gingerbread and yule logs galore, stretching all the way from the East Coast to snowy Alaska, for one well-rounded holiday on the road.

Ronnybrook Farm — Ancramdale, N.Y.
Sugarplums may be the traditional dancing vision this time of year, but Alex Guarnaschelli always dreams of eggnog in their place. Her favorite hails from Ronnybrook Farm, where the rich holiday classic is made with a mixture of whole milk and heavy cream straight from the farm's happy cows. The eggnog is spiced with cinnamon and nutmeg, and it carries a hint of amaretto that makes it "the perfect holiday drink." Alex suggests adding a splash of bourbon to the intensely creamy sip and advises that you seek it out as soon as the weather turns cold, as this decadent drink is available only during the holidays.

Magnolia Café — Austin
Lured to this popular Tex-Mex joint by the "smell of gingerbread cookies," Guy Fieri couldn't resist ordering up a stack of Magnolia's famous gingerbread pancakes on Diners, Drive-Ins and Dives. The café's owners claim they're open "24/8" and feed a packed house of regulars 'round-the-clock breakfast every day of the year. The gingerbread pancakes are a best-seller with an almost savory quality, as they're made with a combination of coffee, buttermilk and a bevy of spices like ginger and nutmeg. Best of all, this seasonally flavored specialty is available year-round for whenever you're craving a taste of the holidays. Do as the locals do, and work your way through the massive menu one dish at a time, starting with the pancake section, of course.

Pierre's — Bridgehampton, N.Y.
For a Christmas cake that "feels just right at a holiday gathering," Rocco DiSpirito always heads to Pierre's to order a classic buche de Noel. On The Best Thing I Ever Ate, Rocco explains why Pierre's version is best, with its moist and airy sponge cake that's dusted with cocoa powder, smothered in chocolate ganache and molded into the traditional log shape. It's painstakingly decorated with a fine comb, then covered in tiny meringue mushrooms and a flurry of powdered sugar for a final snowy flourish. The experience of each rich chocolate slice is "melt-in-your-mouth indulgent," and the log's party-ready presentation makes it the ideal gift to bring to a holiday bash.

Mindy's Hot Chocolate Restaurant and Dessert Bar — Chicago
On Crave, Troy Johnson visited this hot chocolate haven to sample sippable treats from one of the nation's best pastry chefs. Mindy Segal uses only the finest-quality cacao beans in her kitchen, and she serves seven different kinds of hot chocolate with homemade marshmallows year-round. Her hot chocolate varieties range from silky 72 percent dark chocolate to Mexican, mint and chai-spiced versions, which are served with fluffy seasonally inspired marshmallows as the perfect sidekick. Motivated by local ingredients and contemporary cuisine, the chef continues to churn out inventive spins on the classic cold-weather drink. She even offers her special hot chocolate blends for sale online for those who can't make the trip to Chi-Town's most unique dessert destination during the holiday season.

Collin Street Bakery — Corsicana, Texas
The next time you're cruising through the Lone Star state, keep an eye out for the largest fruitcake bakery in the world. Collin Street makes about one million fruitcakes every year and ships the classic holiday treats far and wide. While you might associate the red and green fruit-festooned cake with the worst of holiday dishes, Marc Murphy vouched for the quality of Collin Street's product on The Best Thing I Ever Ate, saying that its fantastic fresh ingredients "will make you want to try fruitcake again." The Deluxe Fruitcake is made up of local pecans and features pineapples from Costa Rica, raisins from California and cherries from Washington State to achieve the most flavorful cake possible. Molded in the shape of a Christmas wreath, it's both tender and crunchy (unlike the stereotypical fruitcake), and it's filled with colorful, freshly candied fruit. Thanks to Collin Street, fruitcake has regained its good name, so it's finally acceptable to gift this fruit-studded treat to your food-loving family.

Society Bakery — Dallas
This Dallas-based bakery is well-known for its selection of cakes, cookies and cupcakes, but Duff Goldman traveled there on Sugar High specifically to test out the peppermint red velvet whoopie pies. These fluffy cake-and-cookie hybrids blend three different types of cake batter (chocolate buttermilk, strawberry and peppermint vanilla) to create the ultimate festive treat. The vanilla cake is spiked with peppermint extract and crushed peppermints to up the holiday ante, and the three batters are then swirled together and baked into puffy rounds. Whipped cream cheese and butter thicken the rich filling that's sweetened with vanilla and crushed peppermints before being sandwiched between the freshly baked cake rounds. The end result is a perfectly balanced holiday-ready pastry that is most definitely kid- and Duff-approved.

The Dillard House Restaurant — Dillard, Ga.
The fried country ham at this Southern spot is so addictive that Alton insisted it would be his last meal of choice on The Best Thing I Ever Ate. Dillard House has been preparing its hams the same way since 1917, preserving them solely with salt and hanging them to dry in the traditional fashion. Alton sings the praises of the "intensely salty" resulting ham that's fried in bacon grease and brown sugar before being served with a cup of strong coffee. He describes the flavor as both buttery and nutty, with a hint of fruit and a primal sweetness that "makes you glad you're a carnivore." To enjoy the experience as he does, sidle up to the family-style table at Dillard House, order the famous fried ham, and soak up the cozy atmosphere and Southern sense of hospitality as you dig into this meaty holiday fare.

Cookie Jar Restaurant — Fairbanks, Alaska
Guy journeyed far up north to the land of the midnight sun to seek out this mom-and-daughter baking empire where they're churning out traditional holiday treats on a grand scale. The Cookie Jar is known for its wintertime cookie selections from snickerdoodles to gingersnaps to snow balls as well as its famous cinnamon rolls that are "the size of a manhole cover." This time of year, those rolls get a holiday upgrade when they're shaped into massive cinnamon roll Christmas wreaths. The dough uses potato flakes for a tender and spongy texture and requires a "king-kong sized rolling pin" to tame each giant batch. A hefty coating of cinnamon and brown sugar covers every inch of the dough before it's formed into a wreath, baked and slathered with a thick vanilla glaze. Guy had only one response after tasting the warm and gooey local favorite: "Holy moly."

Valerie Confections — Los Angeles
For a holiday gift that tastes as good as it looks, head to Valerie Confections and ask for the rose petal petit fours. These cheerful tiny cakes feature multiple layers, including a dense vanilla bean cake and a rose petal ganache made with white chocolate, passion fruit puree and dried rose petals. The creamy bites are doused in a thick white chocolate glaze and crowned with a candied rose petal as the finishing touch. On The Best Thing I Ever Ate, Sunny Anderson described these sweets as "perfect for mailing and perfect for eating," and she said there are as many ways to eat them as there are layers. Like Sunny, you might want to order an extra box of these treats for yourself so you don't devour your friends' Christmas gifts before you can mail them.

Sift Cupcake & Dessert Bar — Napa, Calif.
The owners of this cupcake-centric dessert bar boast a three-time winning record on Cupcake Wars, having defeated opponents with their creative cakes in multiple themed challenges. Their most merry creation, a gingerbread-zinfandel cupcake, can now be found on the shop's menu and brings to mind the flavor of holiday gingerbread cookies. This treat combines a wealth of warm spices like ginger and cloves with dark molasses for a moist and aromatic cake base. The cupcake is then capped with a zinfandel buttercream frosting that adds a hint of cherry as a sweet complement to the spicy gingerbread. Be sure to scoop up a box of these Christmas goodies on your next visit to wine country, and experience some of the very best cupcakes on the West Coast.

Francois Payard Bakery — New York
In the ultimate holiday Throwdown, Bobby Flay challenged world-famous pastry chef Francois Payard to a buche de Noel bake-off. The classic French cake is rolled in the shape of a yule log and served at Christmastime as a traditional dessert. Bobby couldn't have picked a tougher opponent in this Throwdown, as Chef Payard is known as "the king of buche de Noel," a specialty he serves at his own bakery for only five days of the year during the Christmas season. Chef Payard's elegant buche de Noel begins with chocolate mousse and hazelnut dacquoise (similar to a sponge cake but made with meringue), which is layered with hazelnut cream and crispy wafers, then coated in a rich, shiny dark chocolate glaze. The master baker raises the buche bar even further by decorating his with gold leaf and French macarons for a modern presentation that complements the velvety layer cake within. Plan ahead and order Chef Payard's holiday masterpiece well in advance to ensure that your Christmas table is set with the best buche de Noel available this side of France.

The Lucky Cupcake Company — Pipersville, Pa.
A Cupcake Wars veteran, this company is known for its experimental flavors that take on the spirit of the season. Lucky Cupcake specializes in filled cupcakes and offers three different sizes to accommodate any sweet tooth. Inspired by seasonal spices, the fall and winter menu features pumpkin spice, apple pie, gingerbread and eggnog cupcakes. The eggnog cupcake captures the rich and silky quality of the holiday drink with vanilla cake that's soaked in eggnog and topped with fluffy vanilla meringue. The shop also encourages cupcake customization, allowing each customer to create the perfect flavor combination or turn a favorite seasonal flavor into a full-size cake for sharing.

Fran's Chocolates — Seattle
When searching for the perfect holiday gift, Bobby Flay always turns to the Coconut Gold Bars at Fran's Chocolates. As he said on The Best Thing I Ever Ate, "if it tastes good, it's a good gift," and he covets these gold bars so much that he's been known to finish an entire box himself. Fran is one of the best-known artisanal chocolatiers in the country and took inspiration from her favorite childhood candy bar when she created this treat. Though small in size, her bars make a big impact with a rich coconut ganache that's spiked with sugarcane rum and studded with plumped coconut. Almonds line the top of each bar that's then enrobed in a special house blend of dark chocolate. Bobby says they're "dangerously addictive," and he looks forward to the arrival of a "box of golden deliciousness" every year when the holidays roll around.

The Aerie Restaurant and Lounge — Snowbird, Utah
After a long day on the slopes, head to this mountainside lounge to thaw out with specialty après ski drinks. Bobby Flay ordered the Hot Raspberry Kiss cocktail during his wintry visit on Food Nation the drink combines homemade hot chocolate with vodka and raspberry liqueur. Topped with a snowcap of whipped cream, it's a deeply warming cup of comfort that takes the chill off after a day outdoors. Just a short drive from Salt Lake City, the ski resort is close enough for a day trip, and, lucky for winter visitors, the resort serves its most popular hot cocktail all throughout the season.

For more FN-approved destinations, check out Food Network On the Road.


17 Easter Traditions From Around the World

While decorating Easter eggs, collecting candy from the Easter bunny, and dressing up in head-to-toe pastels is common in Easter celebrations in the United States, countries around the world have their own set of Easter traditions that may surprise you. From having water fights in the streets all across Poland, to reading crime novels in Norway, to replacing the Easter Bunny with the Easter bilby in Australia, what people do during Holy Week or on Easter itself varies from culture to culture and even region to region within the same country.

No matter where in the world you are, every Easter tradition has its origin. In the United States, the holiday traditions began when German immigrants who settled in Pennsylvania brought their stories of an egg-laying hare called "Osterhase" with them, The History Channel reported. Children would make nests with where the hare would lay its colorful eggs. Over time, the custom spread across the country and expanded to include Easter morning deliveries like chocolates and other holiday candies. Eventually, Easter baskets replaced the nests, and the Easter bunny replaced the hare, according to History. Easter eggs are likely linked to pagan traditions, considering eggs themselves represent an ancient symbol of new life, which was associated with Spring pagan festivals, the publication reported. In Christianity, the eggs are symbolic of Jesus' resurrection, and decorating them marked the end of the period of penance and fasting that's known as the Lenten season.

Read on to learn how the Easter traditions in 17 different countries around the world came to be.

Celebrating Easter is a weekend affair on the beautiful British island. The festivities begin Friday with the Good Friday KiteFest, enjoyed by locals and visitors alike, according to Go to Bermuda, the island's travel site. People who want to celebrate take to parts of the island to show off and fly their homemade kites, often with bold geometric designs. Throughout the weekend, folks eat codfish and traditional hot cross buns. And on Easter Sunday, Bermudians attend sunrise services held on different peaches across the island.

According to Condé Nast Traveler, Antigua in southern Guatemala covers its streets in colorful carpets throughout Holy Week in preparation for its Good Friday procession. The long carpets are made from flowers, colored sawdust, fruits, vegetables, and sand. They're often covered in scenes that are important to the artists who make them, ranging from religion to Mayan traditions to nature and Guatemalan history.

The Philippines is a mostly Catholic country, so it makes sense that its inhabitants take Easter very seriously. According to DW Akademie, a news site, each year on Good Friday, a few people in the northern Philippines are nailed to crosses to honor Jesus' crucifixion. Though the Catholic Church has frowned upon these practices, it's an annual tradition that brings in thousands of tourists.

Easter celebrations in Mexico vary by region over a span of two weeks: the week leading up to Easter and the week following it. In very devout regions like Taxco, there are physical reenactments of Holy Week, according to Journey Mexico, a local travel company. Another Mexican tradition is the Burning of the Judases in which people make giant Papier-mâché Judases and blow them up with fireworks. On the other hand, The Culture Trip reported that some regions prefer more low-key celebrations, like a silent procession through town or visiting 12 churches in 12 days.

In 1991, Rabbit-Free Australia launched a campaign to replace the Easter bunny with the Easter bilby, or rabbit-eared bandicoot. Why the switch? In Australia, rabbits are widely considered pests for destroying crops and land. Companies now make chocolate bilbies for Easter, according to The Huffington Post, with proceeds benefiting the endangered animals.

In Florence, locals celebrate a 350-year-old Easter tradition known as Scoppio del Carro, or "explosion of the cart." An ornate cart packed with fireworks is led through the streets of the city by people in colorful 15th century costumes before stopping outside the Duomo. The Archbishop of Florence then lights a fuse during Easter mass that leads outside to the cart and sparks a lively fireworks display. The meaning behind the custom dates back to the First Crusade, according to Visit Florence, and is meant to ensure a good harvest.

Children in this Scandinavian country dress up like witches and go begging for chocolate eggs in the streets with made-up faces and scarves around their heads, carrying bunches of willow twigs decorated with feathers. In some parts of Western Finland, people burn bonfires on Easter Sunday, a Nordic tradition stemming from the belief that the flames ward off witches who fly around on brooms between Good Friday and Easter Sunday.

Pouring water on one another is a Polish Easter tradition called Śmigus-dyngus, a.k.a. Wet Monday, according to Culture.pl, a cultural institution promoting Polish culture worldwide. On Easter Monday, people try to drench each other with buckets of water, squirt guns, or anything they can get their hands on. Legend says girls who get soaked on Wet Monday will marry within the year, The Culture Trip reported.

Don't forget a fork if you're in this southern French town on Easter Monday. Each year a giant omelet is served up in the town's main square, according to Atlas Obscura. And when we say giant, we mean giant: The omelet uses more than 15,000 eggs and feeds up to 1,000 people. The story goes, when Napoleon and his army were traveling through the south of France, they stopped in a small town and ate omelets, the publication reported. Napoleon liked his so much that he ordered the townspeople to gather their eggs and make a giant omelet for his army the next day.

On the morning of Holy Saturday, the traditional "pot throwing" takes place on the Greek island of Corfu, Reuters reported. People throw pots, pans, and other earthenware often filled with water out of their windows, smashing them on the street. Some say the custom derives from the Venetians, who on New Year's Day used to throw out all of their old items, the publication noted. Others believe the throwing of the pots welcomes spring, symbolizing the new crops that will be gathered in the new pots.

According to Visit Norway, Easter in the country is a popular time to read crime novels and ski. The tradition is said to have started in 1923 when a book publisher promoted its new crime novel on the front pages of newspapers. The ads resembled news so much that people didn't know it was a publicity stunt, so it received massive attention. And so the tradition was born.

On Good Friday, the Pope commemorates the Way of the Cross, beginning at the Colosseum, BBC reported. People attending the procession hold candles and make their way around the amphitheater and up to Palatine Hill, stopping 14 times along the way to represent the 15 Stations of the Cross. Mass is celebrated on the evening of Holy Saturday, and on Easter Sunday, thousands of visitors congregate in St. Peter's Square to await the Pope's blessing from the church's balcony, known as "Urbi et Orbi" ("To the City and to the World").

On Holy Thursday in the Medieval town of Verges, Spain, the traditional "dansa de la mort" or "death dance" is performed, according to the official website of Costa Brava, Span's coastal region where Verges is located. To reenact scenes from the Passion, everyone dresses in skeleton costumes and parades through the streets. The procession ends with frightening skeletons carrying boxes of ashes. The macabre dance begins at midnight and continues for three hours into the early morning.

For over 130 years, the White House has hosted the Easter Egg Roll on its South Lawn. The main activity involves rolling a colored hard-boiled egg with a large serving spoon, but now the event boasts many more amusements, like musical groups, an egg hunt, sports, and crafts.

"Sprinkling," a popular Hungarian Easter tradition, according to Hungary-based website ItsHungarian, is observed on Easter Monday, which is also known as "Ducking Monday." Boys playfully sprinkle perfume or perfumed water on girls after getting their permission to do so. Young men used to pour buckets of water over young women's heads, but now they spray perfume, cologne or just plain water, and ask for a kiss. People used to believe that water had a cleaning, healing, and fertility-inducing effect.

Taking place in the city where it is believed Jesus was crucified, Christians celebrate Good Friday by walking the same path Jesus did on the day he was nailed to the cross, according to Tourist Israel, a tourism company. Taking note of his pain that fateful day, some of those who participate carry a cross with them in remembrance. On Easter Sunday, many pilgrims attend a church service at Garden Tomb &mdash the area it is believed Jesus was buried.

In Prizzi, Sicily, "the Abballu de daivuli is a representation of devils from locals wearing terrifying masks of zinc and dressed in red robes," according to Le télégraphe. Those dressed in costume pester as many "souls" as they can (which really means making them pay for drinks) before the afternoon when the Virgin Mary and the risen Christ save the day by sending the devils away with angels.

_________________________________________________________

Envie de faire briller vos vacances ? Vous avez de la chance ! Abonnez-vous à la Journée de la femme aujourd'hui et obtenez 73% de réduction sur vos 12 premiers numéros. Et pendant que vous y êtes, inscrivez-vous à notre newsletter GRATUITE pour encore plus de contenu de la Journée de la femme que vous souhaitez.


Easter

Easter is when eggs are hidden and found in the snow more often than not. Spring is here, but it’s hard to tell sometimes. Fresh herbs, peas, and lamb are the flavors of the day, to remind us that the summer will come, eventually. There are many different recipes for Easter breads from Germany and Austria.

Ecumenical holidays abound as well. There are the Shützenfeste (sharp-shooting contests with accompanying festivals) in the north, Kermis (carnivals) on the Rhine, Wine Festivals all through the South. Fathers’ Day on the Day of the Ascension is a national hike for men. All of these days have their special foods and, of course, special drinks.


8. Paschtéit or Bouchée à la Reine

Paschtéit ou Bouchée à la Reine are puffy, large pastry cases that are filled with chicken and mushroom, and mixed together with a creamy or béchamel sauce. The case and contents are actually cooked separately. You typically make the pastry by cutting two circles in rolled out puff pastry, cutting a hole in one of them, then stacking the ring-shaped piece on top of the disc-shaped piece. You then cook it and fill it with a variety of sweet or savory fillings, before popping a little pastry lid on top. Bouchée à la Reine is traditionally a classic French starter for a special celebration, however, some people in Luxembourg enjoy it as a main dish.

Faire votre propre

  • Practice this simple recipe for six people
  • Or try this helpful recipe with step-by-step photos
  • Learn about the origin of this adorable dish

Chestnuts

Starchy, nourishing chesnuts may have been one of the earliest foods eaten by humans, and unlike many traditional Christmas foods, they weren't a rare luxury. Chestnuts grow wild and have been used historically as a subsistence food. Their humble nature may be key to the Christmas connection: on Martinstag, or the Feast of St. Martin, the poor receive a symbolic gift of chestnuts for sustenance.

Cette recette pour Marrons Glacé (candied chestnuts) delivers a new take on the classic roasted chestnut and makes it a gift worth giving to family and friends. This French recipe takes many days to be made, but the end result belongs in the window display of a true patisserie.


Voir la vidéo: Un monde de traditions pour les fêtes (Mai 2022).