Recettes traditionnelles

Accro au fromage : Fromages printaniers de choix

Accro au fromage : Fromages printaniers de choix

J'adore le printemps ! Plus important encore, j'aime les fromages de printemps – en particulier les fromages de chèvre frais, qui sont à leur apogée au printemps. En fait, de nombreux fromages ont un goût particulièrement bon à cette période de l'année, donc bien que cela ne puisse pas être une coïncidence.

Pour découvrir pourquoi les fromages de printemps ont un goût si exceptionnel, j'ai contacté Judy Schad de Capriole, la célèbre laiterie de chèvre de l'Indiana. Elle a dit qu'au printemps, le lait de chèvre devient agréablement acide et très lactique - c'est-à-dire un peu aigre, mais pas désagréable - ce qui donne aux fromages cette saveur vive et citronnée distinctive. Elle est également catégorique sur le fait que la louche soigneusement à la main du caillé est la clé pour créer la texture intérieure légère et moelleuse qui est préférée dans les fromages de jeune chèvre. Pour montrer de quoi elle parlait, Judy m'a gracieusement envoyé trois échantillons de ses jeunes fromages : le Wabash Cannonball saupoudré de cendre et de la taille d'une balle de golf.; un petit fromage marbré en forme de brique appelé le Sofia; et la Pyramide de Piper, un fromage saupoudré de paprika magnifiquement façonné. Le Wabash est depuis longtemps un de mes préférés, mais le riche Sofia et le Piper parfaitement poivré sont nouveaux pour moi et délicieux aussi. J'ai associé les fromages à du pain croustillant de mon marché de producteurs locaux et à un verre de vin de pinot noir Ava Lucia 2015 de Durant Vineyards, ce qui était un accord décadent.

Plus tard, j'ai demandé à mon copain Matt Bonano, propriétaire de la fromagerie et de la charcuterie Brooklyn South à St. Petersburg en Floride, de se prononcer sur la discussion sur le fromage de printemps. Comme Judy, bon nombre de ses favoris pour cette période de l'année sont les fromages de chèvre de petit format - certains américains, mais principalement de la vallée de la Loire, en France. Cependant, il m'a surpris avec l'un de ses autres choix : le Manchester, un fromage de chèvre cru rustique et vieilli de chez Consider Bardwell Farms dans le Vermont. Mais son choix absolu pour le fromage de saison est l'Ossau-Iraty, le classique au lait de brebis des Pyrénées françaises. Les fromages Ossau-Iraty actuellement commercialisés ont été fabriqués à l'époque où les moutons paissaient dans les alpages d'altitude au milieu de l'été dernier. Le lait de cette période confère de délicieuses saveurs florales et un peu de noisette au fromage (comme l'a dit Matt, six mois dans une grotte le rendraient également « noisette » !).

Andrew Steiner, propriétaire d'Andrew's Cheese Shop à Santa Monica en Californie, est un autre expert en fromages avec qui j'ai discuté des fromages de printemps. Cette année, il a le plein d'énergie pour les fromages de chèvre français petit format (voyez-vous une tendance ici ?). Il venait d'apporter de jeunes fromages de Valençay recouverts de cendre et dépourvus de leur croûte fleurie caractéristique, il avait donc construit un petit refroidisseur à fromage pour les aider à affiner. Il a dit qu'ils avaient l'air un peu rugueux à l'heure actuelle, mais il était ravi d'avoir aidé à conserver et à faire ressortir les saveurs exquises du fromage.

* * *

Alors un mot de bon sens : prenez-le de ces connaisseurs de fromage de premier ordre et allez chercher des fromages de printemps aujourd'hui. Si vous êtes comme moi, s'asseoir au soleil tout en sirotant du vin rose et en grignotant un bon fromage est le moyen idéal pour passer une journée de printemps.

Vous pouvez suivre les aventures fromagères de Raymond sur Facebook, Twitter et son site Internet. Reportage supplémentaire par Madeleine James.


Point culminant du style : Fromages d'alpage

Jessica Hazard | 9 septembre 2013

La famille des fromages dits d'alpage est plus grand que le Von Trapps, et tout aussi engageant. Alors qu'en tant qu'Américains, nous avons tendance à regrouper ces fromages sous le terme générique de « Suisse », il existe de nombreux fromages étonnants qui ont peu de points communs avec les Suisses que vous trouverez dans votre supermarché local. Le terme «fromage d'alpage» désigne simplement tout fromage indigène des Alpes, la chaîne de montagnes européenne marquant les frontières de la Suisse, de la France, de l'Autriche et de l'Italie. Ces fromages ont atteint une renommée mondiale et une reproduction, cependant, en raison des recettes et des méthodes séculaires qui rendent ces fromages si spéciaux.

Saint Terroir

On pourrait dire que les fromages d'alpage ont été façonnés par les montagnes elles-mêmes. Parce que les montagnes isolaient classiquement les populations les unes des autres, chaque vallée et région a développé des styles uniques et des méthodes distinctes pour fabriquer et manger du fromage. L'un des facteurs fédérateurs de tous les fromages d'alpage est l'art de la transhumance, la pratique de déplacer les animaux à différentes altitudes selon les saisons. Cette routine protège contre les conditions saisonnières difficiles, permettant aux animaux de manger du foin pendant les mois les plus froids et de paître les célèbres prairies luxuriantes en été.

Du point de vue de la fabrication du fromage, le vrai grand aspect de la transhumance est la façon dont elle nuance les saveurs du lait en fonction de la période de l'année. Et comme les animaux paissent sur des alpages exclusifs avec peu de microclimats, chaque fromage a un goût différent les uns des autres. Les plantes que mangent les vaches transparaissent dans la saveur du fromage : vous pouvez réellement goûter des fleurs, par exemple, ou des herbes et des herbes.

Le gruyère est le fromage d'alpage le plus connu et est revendiqué par la France et la Suisse.

Une vie difficile

Les fromages alpins sont généralement semi-fermes à dures, en grande partie en raison de la nature de leur production. Pour fabriquer ces fromages, le lait est chauffé dans d'énormes chaudrons de cuivre sur un feu. Le caillé est ensuite « cuit » (réchauffé à une température plus élevée) et pressé. Ces étapes éliminent l'excès d'humidité, permettant au fromage de vieillir jusqu'à plusieurs années.

Un autre fourre-tout pour les alpins est qu'ils sont toujours fabriqués dans un grand format, produits dans de très grandes roues pesant plus de 20 livres. Cela permet une durée de conservation plus longue et donne au fromage une certaine stabilité lors de son voyage de descente des montagnes. Les fromages alpins sont également généralement issus de lait de vache et ont une croûte naturelle ou lavée / affinée.

La raclette est un fromage à croûte lavée

Grimpeurs sociaux

Les fromages alpins couvrent toute la gamme en style et en saveur. Si vous aimez le parmesan, essayez le Hobelkaese, un fromage au lait cru à pâte dure et épicé souvent râpé sur les plats pour un accompagnement incroyable. L'Emmental est un autre choix délicieux, c'est un fromage bien-aimé aux États-Unis qui est bien connu pour sa saveur de noisette et légèrement sucrée. Ses grands trous caractéristiques sont formés par le dioxyde de carbone créé par Propionibacterium freudenreichii bactéries introduites dans le processus de fabrication du fromage.

D'autres délicieuses variétés alpines sont les fromages à fondue qui sont réglementés AOP et proviennent de la région suisse de Fribourg-Vaud. Il en existe trois types principaux : Gruyère, L'Etivaz et Vacherin Fribourgeois, tous très savoureux sous forme fondue ou solide.

De la région du Valais vient l'une des variétés les plus délicieuses de toutes, la raclette. Ce fromage est soyeux, terreux et crémeux. Par tradition, une demi-roue serait placée devant le foyer. Lorsque sa surface a cloqué, un coureur (grattoir) servait à mettre le fromage sur des bols de pommes de terre bouillies. Tout le monde n'a pas une cheminée et un racler, mais que cela ne vous empêche pas de profiter de cette gâterie lactée et pleine de saveur.

Bien sûr, il existe de nombreux autres fromages alpins parmi lesquels choisir, et cela fait partie du plaisir. La dégustation de fromages de climats, de régions et de styles variés vous aidera à distinguer différents profils de saveurs et à décider ce que vous préférez !

Une montagne d'options

Comment déguster un fromage d'alpage ? Comptons les chemins :

  • Molly McDonough, productrice vidéo et contributrice pour culture, vit actuellement en Suisse et recommande le vin blanc, en particulier le Fendant, avec la raclette. Molly dit : « Là où je vis, il est strictement interdit de boire de la bière, du vin rouge ou même de l'eau [avec la raclette] (un mythe fou sur la façon dont l'eau fait figer le fromage dans l'estomac, mais le vin blanc vous aide à le digérer). Vous prenez également une photo de schnaps aux abricots à mi-chemin du repas et une autre à la fin.
  • Servez un Appenzeller souple lavé à l'eau-de-vie avec des poires cuites ou grillées pour compléter sa saveur fruitée et robuste, ou glissez-le dans votre recette de fondue préférée.
  • Un fromage d'alpage volera la vedette dans cette recette de Filet de Porc Comte, Dijon et Herbes.
  • Ou essayez-le dans notre recette de ces tartes au comté, oignons caramélisés et tomates

L'Appenzeller se marie bien avec les fruits d'automne ou en fondue.


Point culminant du style : Fromages d'alpage

Jessica Hazard | 9 septembre 2013

La famille des fromages dits d'alpage est plus grand que le Von Trapps, et tout aussi engageant. Alors qu'en tant qu'Américains, nous avons tendance à regrouper ces fromages sous le terme générique de « Suisse », il existe de nombreux fromages étonnants qui ont peu de points communs avec les Suisses que vous trouverez dans votre supermarché local. Le terme «fromage d'alpage» désigne simplement tout fromage indigène des Alpes, la chaîne de montagnes européenne marquant les frontières de la Suisse, de la France, de l'Autriche et de l'Italie. Ces fromages ont atteint une renommée mondiale et une reproduction, cependant, en raison des recettes et des méthodes séculaires qui rendent ces fromages si spéciaux.

Saint Terroir

On pourrait dire que les fromages d'alpage ont été façonnés par les montagnes elles-mêmes. Parce que les montagnes isolaient classiquement les populations les unes des autres, chaque vallée et région a développé des styles uniques et des méthodes distinctes pour fabriquer et manger du fromage. L'un des facteurs fédérateurs de tous les fromages d'alpage est l'art de la transhumance, la pratique de déplacer les animaux à différentes altitudes selon les saisons. Cette routine protège contre les conditions saisonnières difficiles, permettant aux animaux de manger du foin pendant les mois les plus froids et de paître les célèbres prairies luxuriantes en été.

Du point de vue de la fabrication du fromage, le vrai grand aspect de la transhumance est la façon dont elle nuance les saveurs du lait en fonction de la période de l'année. Et comme les animaux paissent sur des alpages exclusifs avec peu de microclimats, chaque fromage a un goût différent les uns des autres. Les plantes que mangent les vaches transparaissent dans la saveur du fromage : vous pouvez réellement goûter des fleurs, par exemple, ou des herbes et des herbes.

Le gruyère est le fromage d'alpage le plus connu et est revendiqué par la France et la Suisse.

Une vie difficile

Les fromages alpins sont généralement semi-fermes à dures, en grande partie en raison de la nature de leur production. Pour fabriquer ces fromages, le lait est chauffé dans d'énormes chaudrons de cuivre sur un feu. Le caillé est ensuite « cuit » (réchauffé à une température plus élevée) et pressé. Ces étapes éliminent l'excès d'humidité, permettant au fromage de vieillir jusqu'à plusieurs années.

Un autre fourre-tout pour les alpins est qu'ils sont toujours fabriqués dans un grand format, produits dans de très grandes roues pesant plus de 20 livres. Cela permet une durée de conservation plus longue et donne au fromage une certaine stabilité lors de son voyage de descente des montagnes. Les fromages alpins sont également généralement issus de lait de vache et ont une croûte naturelle ou lavée / affinée.

La raclette est un fromage à croûte lavée

Grimpeurs sociaux

Les fromages alpins couvrent toute la gamme en style et en saveur. Si vous aimez le parmesan, essayez le Hobelkaese, un fromage au lait cru à pâte dure et épicé souvent râpé sur les plats pour un accompagnement incroyable. L'Emmental est un autre choix délicieux, c'est un fromage bien-aimé aux États-Unis qui est bien connu pour sa saveur de noisette et légèrement sucrée. Ses grands trous caractéristiques sont formés par le dioxyde de carbone créé par Propionibacterium freudenreichii bactéries introduites dans le processus de fabrication du fromage.

D'autres délicieuses variétés alpines sont les fromages à fondue qui sont réglementés AOP et proviennent de la région suisse de Fribourg-Vaud. Il en existe trois types principaux : Gruyère, L'Etivaz et Vacherin Fribourgeois, tous très savoureux sous forme fondue ou solide.

De la région du Valais vient l'une des variétés les plus délicieuses de toutes, la raclette. Ce fromage est soyeux, terreux et crémeux. Par tradition, une demi-roue serait placée devant le foyer. Lorsque sa surface a cloqué, un coureur (grattoir) servait à mettre le fromage sur des bols de pommes de terre bouillies. Tout le monde n'a pas une cheminée et un racler, mais que cela ne vous empêche pas de profiter de cette gâterie lactée et pleine de saveur.

Bien sûr, il existe de nombreux autres fromages alpins parmi lesquels choisir, et cela fait partie du plaisir. La dégustation de fromages de climats, de régions et de styles variés vous aidera à distinguer différents profils de saveurs et à décider ce que vous préférez !

Une montagne d'options

Comment déguster un fromage d'alpage ? Comptons les chemins :

  • Molly McDonough, productrice vidéo et contributrice pour culture, vit actuellement en Suisse et recommande le vin blanc, en particulier le Fendant, avec la raclette. Molly dit : « Là où je vis, il est strictement interdit de boire de la bière, du vin rouge ou même de l'eau [avec la raclette] (un mythe fou sur la façon dont l'eau fait figer le fromage dans l'estomac, mais le vin blanc vous aide à le digérer). Vous prenez également une photo de schnaps aux abricots à mi-chemin du repas et une autre à la fin.
  • Servez un Appenzeller souple lavé à l'eau-de-vie avec des poires cuites ou grillées pour compléter sa saveur fruitée et robuste, ou glissez-le dans votre recette de fondue préférée.
  • Un fromage d'alpage volera la vedette dans cette recette de Filet de Porc Comte, Dijon et Herbes.
  • Ou essayez-le dans notre recette de ces tartes au comté, oignons caramélisés et tomates

L'Appenzeller se marie bien avec les fruits d'automne ou en fondue.


Point culminant du style : Fromages d'alpage

Jessica Hazard | 9 septembre 2013

La famille des fromages dits d'alpage est plus grand que le Von Trapps, et tout aussi engageant. Alors qu'en tant qu'Américains, nous avons tendance à regrouper ces fromages sous le terme générique de « Suisse », il existe de nombreux fromages étonnants qui ont peu de points communs avec les Suisses que vous trouverez dans votre supermarché local. Le terme «fromage d'alpage» désigne simplement tout fromage indigène des Alpes, la chaîne de montagnes européenne marquant les frontières de la Suisse, de la France, de l'Autriche et de l'Italie. Ces fromages ont atteint une renommée mondiale et une reproduction, cependant, en raison des recettes et des méthodes séculaires qui rendent ces fromages si spéciaux.

Saint Terroir

On pourrait dire que les fromages d'alpage ont été façonnés par les montagnes elles-mêmes. Parce que les montagnes isolaient classiquement les populations les unes des autres, chaque vallée et région a développé des styles uniques et des méthodes distinctes pour fabriquer et manger du fromage. L'un des facteurs fédérateurs de tous les fromages d'alpage est l'art de la transhumance, la pratique de déplacer les animaux à différentes altitudes selon les saisons. Cette routine protège contre les conditions saisonnières difficiles, permettant aux animaux de manger du foin pendant les mois les plus froids et de paître les célèbres prairies luxuriantes en été.

Du point de vue de la fabrication du fromage, le vrai grand aspect de la transhumance est la façon dont elle nuance les saveurs du lait en fonction de la période de l'année. Et comme les animaux paissent sur des alpages exclusifs avec peu de microclimats, chaque fromage a un goût différent les uns des autres. Les plantes que mangent les vaches transparaissent dans la saveur du fromage : vous pouvez réellement goûter des fleurs, par exemple, ou des herbes et des herbes.

Le gruyère est le fromage d'alpage le plus connu et est revendiqué par la France et la Suisse.

Une vie difficile

Les fromages alpins sont généralement semi-fermes à dures, en grande partie en raison de la nature de leur production. Pour fabriquer ces fromages, le lait est chauffé dans d'énormes chaudrons de cuivre sur un feu. Le caillé est ensuite « cuit » (réchauffé à une température plus élevée) et pressé. Ces étapes éliminent l'excès d'humidité, permettant au fromage de vieillir jusqu'à plusieurs années.

Un autre fourre-tout pour les alpins est qu'ils sont toujours fabriqués dans un grand format, produits dans de très grandes roues pesant plus de 20 livres. Cela permet une durée de conservation plus longue et donne au fromage une certaine stabilité lors de son voyage de descente des montagnes. Les fromages alpins sont également généralement issus de lait de vache et ont une croûte naturelle ou lavée / affinée.

La raclette est un fromage à croûte lavée

Grimpeurs sociaux

Les fromages alpins couvrent toute la gamme en style et en saveur. Si vous aimez le parmesan, essayez le Hobelkaese, un fromage au lait cru à pâte dure et épicé souvent râpé sur les plats pour un accompagnement incroyable. L'Emmental est un autre choix délicieux, c'est un fromage bien-aimé aux États-Unis qui est bien connu pour sa saveur de noisette et légèrement sucrée. Ses grands trous caractéristiques sont formés par le dioxyde de carbone créé par Propionibacterium freudenreichii bactéries introduites dans le processus de fabrication du fromage.

D'autres délicieuses variétés alpines sont les fromages à fondue qui sont réglementés AOP et proviennent de la région suisse de Fribourg-Vaud. Il en existe trois types principaux : Gruyère, L'Etivaz et Vacherin Fribourgeois, tous très savoureux sous forme fondue ou solide.

De la région du Valais vient l'une des variétés les plus délicieuses de toutes, la raclette. Ce fromage est soyeux, terreux et crémeux. Par tradition, une demi-roue serait placée devant le foyer. Lorsque sa surface a cloqué, un coureur (grattoir) servait à mettre le fromage sur des bols de pommes de terre bouillies. Tout le monde n'a pas une cheminée et un racler, mais que cela ne vous empêche pas de profiter de cette friandise laiteuse et pleine de saveur.

Bien sûr, il existe de nombreux autres fromages alpins parmi lesquels choisir, et cela fait partie du plaisir. La dégustation de fromages de climats, de régions et de styles variés vous aidera à distinguer différents profils de saveurs et à décider ce que vous préférez !

Une montagne d'options

Comment déguster un fromage d'alpage ? Comptons les chemins :

  • Molly McDonough, productrice vidéo et contributrice pour culture, vit actuellement en Suisse et recommande le vin blanc, en particulier le Fendant, avec la raclette. Molly dit : « Là où j'habite, il est strictement interdit de boire de la bière, du vin rouge ou même de l'eau [avec la raclette] (un mythe fou sur la façon dont l'eau fait figer le fromage dans l'estomac, mais le vin blanc vous aide à le digérer). Vous prenez également une photo de schnaps aux abricots à mi-chemin du repas et une autre à la fin.
  • Servez un Appenzeller souple lavé à l'eau-de-vie avec des poires cuites ou grillées pour compléter sa saveur fruitée et robuste, ou glissez-le dans votre recette de fondue préférée.
  • Un fromage d'alpage volera la vedette dans cette recette de Filet de Porc Comte, Dijon et Herbes.
  • Ou essayez-le dans notre recette de ces tartes au comté, oignons caramélisés et tomates

L'Appenzeller se marie bien avec les fruits d'automne ou en fondue.


Point culminant du style : Fromages d'alpage

Jessica Hazard | 9 septembre 2013

La famille des fromages dits d'alpage est plus grand que le Von Trapps, et tout aussi engageant. Alors qu'en tant qu'Américains, nous avons tendance à regrouper ces fromages sous le terme générique de « Suisse », il existe de nombreux fromages étonnants qui ont peu de points communs avec les Suisses que vous trouverez dans votre supermarché local. Le terme «fromage d'alpage» désigne simplement tout fromage indigène des Alpes, la chaîne de montagnes européenne marquant les frontières de la Suisse, de la France, de l'Autriche et de l'Italie. Ces fromages ont atteint une renommée mondiale et une reproduction, cependant, en raison des recettes et des méthodes séculaires qui rendent ces fromages si spéciaux.

Saint Terroir

On pourrait dire que les fromages d'alpage ont été façonnés par les montagnes elles-mêmes. Parce que les montagnes isolaient classiquement les populations les unes des autres, chaque vallée et région a développé des styles uniques et des méthodes distinctes pour fabriquer et manger du fromage. L'un des facteurs fédérateurs de tous les fromages d'alpage est l'art de la transhumance, la pratique de déplacer les animaux à différentes altitudes selon les saisons. Cette routine protège contre les conditions saisonnières difficiles, permettant aux animaux de manger du foin pendant les mois les plus froids et de paître les célèbres prairies luxuriantes en été.

Du point de vue de la fabrication du fromage, le vrai grand aspect de la transhumance est la façon dont elle nuance les saveurs du lait en fonction de la période de l'année. Et comme les animaux paissent sur des alpages exclusifs avec peu de microclimats, chaque fromage a un goût différent les uns des autres. Les plantes que mangent les vaches transparaissent dans la saveur du fromage : vous pouvez réellement goûter des fleurs, par exemple, ou des herbes et des herbes.

Le gruyère est le fromage d'alpage le plus connu et est revendiqué par la France et la Suisse.

Une vie difficile

Les fromages alpins sont généralement semi-fermes à dures, en grande partie en raison de la nature de leur production. Pour fabriquer ces fromages, le lait est chauffé dans d'énormes chaudrons de cuivre sur un feu. Le caillé est ensuite « cuit » (réchauffé à une température plus élevée) et pressé. Ces étapes éliminent l'excès d'humidité, permettant au fromage de vieillir jusqu'à plusieurs années.

Un autre fourre-tout pour les alpins est qu'ils sont toujours fabriqués dans un grand format, produits dans de très grandes roues pesant plus de 20 livres. Cela permet une durée de conservation plus longue et donne au fromage une certaine stabilité lors de son voyage de descente des montagnes. Les fromages alpins sont également généralement issus de lait de vache et ont une croûte naturelle ou lavée / affinée.

La raclette est un fromage à croûte lavée

Grimpeurs sociaux

Les fromages alpins couvrent toute la gamme en style et en saveur. Si vous aimez le parmesan, essayez le Hobelkaese, un fromage au lait cru à pâte dure et épicé souvent râpé sur les plats pour un accompagnement incroyable. L'Emmental est un autre choix délicieux, c'est un fromage bien-aimé aux États-Unis qui est bien connu pour sa saveur de noisette et légèrement sucrée. Ses grands trous caractéristiques sont formés par le dioxyde de carbone créé par Propionibacterium freudenreichii bactéries introduites dans le processus de fabrication du fromage.

D'autres délicieuses variétés alpines sont les fromages à fondue qui sont réglementés AOP et proviennent de la région suisse de Fribourg-Vaud. Il en existe trois types principaux : Gruyère, L'Etivaz et Vacherin Fribourgeois, tous très savoureux sous forme fondue ou solide.

De la région du Valais vient l'une des variétés les plus délicieuses de toutes, la raclette. Ce fromage est soyeux, terreux et crémeux. Par tradition, une demi-roue serait placée devant le foyer. Lorsque sa surface a cloqué, un coureur (grattoir) servait à mettre le fromage sur des bols de pommes de terre bouillies. Tout le monde n'a pas une cheminée et un racler, mais que cela ne vous empêche pas de profiter de cette gâterie lactée et pleine de saveur.

Bien sûr, il existe de nombreux autres fromages alpins parmi lesquels choisir, et cela fait partie du plaisir. La dégustation de fromages de climats, de régions et de styles variés vous aidera à distinguer différents profils de saveurs et à décider ce que vous préférez !

Une montagne d'options

Comment déguster un fromage d'alpage ? Comptons les chemins :

  • Molly McDonough, productrice vidéo et contributrice pour culture, vit actuellement en Suisse et recommande le vin blanc, en particulier le Fendant, avec la raclette. Molly dit : « Là où j'habite, il est strictement interdit de boire de la bière, du vin rouge ou même de l'eau [avec la raclette] (un mythe fou sur la façon dont l'eau fait figer le fromage dans l'estomac, mais le vin blanc vous aide à le digérer). Vous prenez également une photo de schnaps aux abricots à mi-chemin du repas et une autre à la fin.
  • Servez un Appenzeller souple lavé à l'eau-de-vie avec des poires cuites ou grillées pour compléter sa saveur fruitée et robuste, ou glissez-le dans votre recette de fondue préférée.
  • Un fromage d'alpage volera la vedette dans cette recette de Filet de Porc Comte, Dijon et Herbes.
  • Ou essayez-le dans notre recette de ces tartes au comté, oignons caramélisés et tomates

L'Appenzeller se marie bien avec les fruits d'automne ou en fondue.


Point culminant du style : Fromages d'alpage

Jessica Hazard | 9 septembre 2013

La famille des fromages dits d'alpage est plus grand que le Von Trapps, et tout aussi engageant. Alors qu'en tant qu'Américains, nous avons tendance à regrouper ces fromages sous le terme générique de « Suisse », il existe de nombreux fromages étonnants qui ont peu de points communs avec les Suisses que vous trouverez dans votre supermarché local. Le terme «fromage d'alpage» désigne simplement tout fromage indigène des Alpes, la chaîne de montagnes européenne marquant les frontières de la Suisse, de la France, de l'Autriche et de l'Italie. Ces fromages ont atteint une renommée mondiale et une reproduction, cependant, en raison des recettes et des méthodes séculaires qui rendent ces fromages si spéciaux.

Saint Terroir

On pourrait dire que les fromages d'alpage ont été façonnés par les montagnes elles-mêmes. Parce que les montagnes isolaient classiquement les populations les unes des autres, chaque vallée et région a développé des styles uniques et des méthodes distinctes pour fabriquer et manger du fromage. L'un des facteurs fédérateurs de tous les fromages d'alpage est l'art de la transhumance, la pratique de déplacer les animaux à différentes altitudes selon les saisons. Cette routine protège contre les conditions saisonnières difficiles, permettant aux animaux de manger du foin pendant les mois les plus froids et de paître les célèbres prairies luxuriantes en été.

Du point de vue de la fabrication du fromage, le vrai grand aspect de la transhumance est la façon dont elle nuance les saveurs du lait en fonction de la période de l'année. Et comme les animaux paissent sur des alpages exclusifs avec peu de microclimats, chaque fromage a un goût différent les uns des autres. Les plantes que mangent les vaches transparaissent dans la saveur du fromage : vous pouvez réellement goûter des fleurs, par exemple, ou des herbes et des herbes.

Le gruyère est le fromage d'alpage le plus connu et est revendiqué par la France et la Suisse.

Une vie difficile

Les fromages alpins sont généralement semi-fermes à dures, en grande partie en raison de la nature de leur production. Pour fabriquer ces fromages, le lait est chauffé dans d'énormes chaudrons de cuivre sur un feu. Le caillé est ensuite « cuit » (réchauffé à une température plus élevée) et pressé. Ces étapes éliminent l'excès d'humidité, permettant au fromage de vieillir jusqu'à plusieurs années.

Un autre fourre-tout pour les alpins est qu'ils sont toujours fabriqués dans un grand format, produits dans de très grandes roues pesant plus de 20 livres. Cela permet une durée de conservation plus longue et donne au fromage une certaine stabilité lors de son voyage de descente des montagnes. Les fromages alpins sont également généralement issus de lait de vache et ont une croûte naturelle ou lavée / affinée.

La raclette est un fromage à croûte lavée

Grimpeurs sociaux

Les fromages alpins couvrent toute la gamme en style et en saveur. Si vous aimez le parmesan, essayez le Hobelkaese, un fromage au lait cru à pâte dure et épicé souvent râpé sur les plats pour un accompagnement incroyable. L'Emmental est un autre choix délicieux, c'est un fromage bien-aimé aux États-Unis qui est bien connu pour sa saveur de noisette et légèrement sucrée. Ses grands trous caractéristiques sont formés par le dioxyde de carbone créé par Propionibacterium freudenreichii bactéries introduites dans le processus de fabrication du fromage.

D'autres délicieuses variétés alpines sont les fromages à fondue qui sont réglementés AOP et proviennent de la région suisse de Fribourg-Vaud. Il en existe trois types principaux : Gruyère, L'Etivaz et Vacherin Fribourgeois, tous très savoureux sous forme fondue ou solide.

De la région du Valais vient l'une des variétés les plus délicieuses de toutes, la raclette. Ce fromage est soyeux, terreux et crémeux. Par tradition, une demi-roue serait placée devant le foyer. Lorsque sa surface a cloqué, un coureur (grattoir) servait à mettre le fromage sur des bols de pommes de terre bouillies. Tout le monde n'a pas une cheminée et un racler, mais que cela ne vous empêche pas de profiter de cette gâterie lactée et pleine de saveur.

Bien sûr, il existe de nombreux autres fromages alpins parmi lesquels choisir, et cela fait partie du plaisir. La dégustation de fromages de climats, de régions et de styles variés vous aidera à distinguer différents profils de saveurs et à décider ce que vous préférez !

Une montagne d'options

Comment déguster un fromage d'alpage ? Comptons les chemins :

  • Molly McDonough, productrice vidéo et contributrice pour culture, vit actuellement en Suisse et recommande le vin blanc, en particulier le Fendant, avec la raclette. Molly dit : « Là où je vis, il est strictement interdit de boire de la bière, du vin rouge ou même de l'eau [avec la raclette] (un mythe fou sur la façon dont l'eau fait figer le fromage dans l'estomac, mais le vin blanc vous aide à le digérer). Vous prenez également une photo de schnaps aux abricots à mi-chemin du repas et une autre à la fin.
  • Servez un Appenzeller souple lavé à l'eau-de-vie avec des poires cuites ou grillées pour compléter sa saveur fruitée et robuste, ou glissez-le dans votre recette de fondue préférée.
  • Un fromage d'alpage volera la vedette dans cette recette de Filet de porc farci au comté, à la Dijon et aux herbes.
  • Ou essayez-le dans notre recette de ces tartes au comté, oignons caramélisés et tomates

L'Appenzeller se marie bien avec les fruits d'automne ou en fondue.


Point culminant du style : Fromages d'alpage

Jessica Hazard | 9 septembre 2013

La famille des fromages dits d'alpage est plus grand que le Von Trapps, et tout aussi engageant. Alors qu'en tant qu'Américains, nous avons tendance à regrouper ces fromages sous le terme générique de « Suisse », il existe de nombreux fromages étonnants qui ont peu de points communs avec les Suisses que vous trouverez dans votre supermarché local. Le terme «fromage d'alpage» désigne simplement tout fromage indigène des Alpes, la chaîne de montagnes européenne marquant les frontières de la Suisse, de la France, de l'Autriche et de l'Italie. Ces fromages ont atteint une renommée mondiale et une reproduction, cependant, en raison des recettes et des méthodes séculaires qui rendent ces fromages si spéciaux.

Saint Terroir

On pourrait dire que les fromages d'alpage ont été façonnés par les montagnes elles-mêmes. Parce que les montagnes isolaient classiquement les populations les unes des autres, chaque vallée et région a développé des styles uniques et des méthodes distinctes pour fabriquer et manger du fromage. L'un des éléments fédérateurs de tous les fromages d'alpage est l'art de la transhumance, la pratique de déplacer les animaux à différentes altitudes selon les saisons. Cette routine protège contre les conditions saisonnières difficiles, permettant aux animaux de manger du foin pendant les mois les plus froids et de paître les célèbres prairies luxuriantes en été.

Du point de vue de la fabrication du fromage, le vrai grand aspect de la transhumance est la façon dont elle nuance les saveurs du lait en fonction de la période de l'année. Et comme les animaux paissent sur des alpages exclusifs avec peu de microclimats, chaque fromage a un goût différent les uns des autres. Les plantes que mangent les vaches transparaissent dans la saveur du fromage : vous pouvez réellement goûter des fleurs, par exemple, ou des herbes et des herbes.

Le gruyère est le fromage d'alpage le plus connu et est revendiqué par la France et la Suisse.

Une vie difficile

Les fromages alpins sont généralement semi-fermes à dures, en grande partie en raison de la nature de leur production. Pour fabriquer ces fromages, le lait est chauffé dans d'énormes chaudrons de cuivre sur un feu. Le caillé est ensuite « cuit » (réchauffé à une température plus élevée) et pressé. Ces étapes éliminent l'excès d'humidité, permettant au fromage de vieillir jusqu'à plusieurs années.

Un autre fourre-tout pour les alpins est qu'ils sont toujours fabriqués dans un grand format, produits dans de très grandes roues pesant plus de 20 livres. Cela permet une durée de conservation plus longue et donne au fromage une certaine stabilité lors de son voyage de descente des montagnes. Les fromages alpins sont également généralement issus de lait de vache et ont une croûte naturelle ou lavée / affinée.

La raclette est un fromage à croûte lavée

Grimpeurs sociaux

Les fromages alpins couvrent toute la gamme en style et en saveur. Si vous aimez le parmesan, essayez le Hobelkaese, un fromage au lait cru à pâte dure et épicé souvent râpé sur les plats pour un accompagnement incroyable. Emmentaler is another delicious choice it’s a beloved cheese in the U.S. that is well-known for its nutty, slightly sweet flavor. Its signature large holes are formed by carbon dioxide created by Propionibacterium freudenreichii bacteria introduced in the cheesemaking process.

Other delicious alpine varieties are the fondue cheeses these are PDO-regulated and come from the Swiss Fribourg-Vaud region. There are three main types: Gruyere, L’Etivaz, and Vacherin Fribourgeois—all very tasty in molten or solid form.

From the Valais region comes one of the most scrumptious varieties of all, Raclette. This cheese is silky, earthy, and creamy. By tradition, a half-wheel would be placed in front of the hearth. When its surface blistered, a racler (scraper) was used to scoop the cheese onto bowlfuls of boiled potatoes. Not everyone has a fireplace and a racler, but don’t let that stop you from enjoying this milky, full-flavored treat.

Of course, there are many other alpine cheeses to choose from, and that’s part of the fun. Tasting the cheeses of varying climates, regions, and styles will help you to distinguish different flavor profiles and decide what you like best!

A Mountain of Options

How to enjoy an alpine cheese? Let us count the ways:

  • Molly McDonough, video producer and contributor for culture, currently lives in Switzerland and recommends white wine—particularly Fendant—with Raclette. Molly says, “Where I live, drinking beer, red wine, or even water [with Raclette] is strictly forbidden (some crazy myth about how water makes the cheese congeal in your stomach but white wine helps you digest it). You also take a shot of apricot schnapps halfway through the meal and another at the end.”
  • Serve a supple brandy-washed Appenzeller alongside stewed or grilled pears to compliment it’s fruity, robust flavor, or slip it into your favorite fondue recipe.
  • An alpine cheese will steal the show in this recipe for Comte, Dijon, and Herb-stuffed Pork Tenderloin.
  • Or try it in our recipe for these Comte, Caramelized Onion, and Tomato Tarts

Appenzeller cheese goes well with autumn fruits or in fondue.


Style Highlight: Alpine Cheeses

Jessica Hazard | September 9, 2013

The family of cheeses known as alpine is bigger than the Von Trapps, and every bit as engaging. While as Americans we tend to lump these cheeses together under the blanket term, “Swiss,” there are many amazing cheeses that have little in common with the Swiss you’ll find at your local supermarket. The term “alpine cheese” simply means any cheese indigenous to the Alps, the European mountain range marking the borders of Switzerland, France, Austria, and Italy. These cheeses have achieved global fame and replication, however, because of the centuries-old recipes and methods that make these cheeses so special.

Holy Terroir

You might say that alpine cheeses have been shaped by the mountains themselves. Because the mountains classically insulated populations from one another, every valley and region has developed unique styles and distinct methods for making and eating cheese. One of the unifying factors in all alpine cheeses is the art of transhumance, the practice of shifting animals to different altitudes depending on the season. This routine protects against harsh seasonal conditions, permitting animals to dine on hay in colder months and to graze the famously lush grasslands in the summer.

From a cheese-making standpoint, the truly great aspect of transhumance is the way it nuances the flavors in the milk depending upon the time of year. And since the animals are grazing on exclusive mountain pastures with little microclimates, each cheese tastes different than the next. The plants the cows eat come through in the flavor of the cheese: you can actually taste flowers, for instance, or grasses and herbs.

Gruyere is the most well known alpine cheese and is claimed by both France and Switzerland.

A Hard-Knock Life

Alpine cheeses are typically semi-firm to hard, owing largely to the nature of their production. To make these cheeses, milk is heated in huge copper cauldrons over a fire. The curds are then “cooked” (reheated to a higher temperature) and pressed. These steps get rid of excess moisture, allowing the cheese to age up to several years.

Another catch-all for alpines is that they are always made in a large format, produced in great big wheels that weigh upwards of 20 pounds. This facilitates a longer shelf life and gives the cheese some stability during its journey down from the mountains. Alpine cheeses are also typically sourced from cow’s milk, and have natural or washed/smear-ripened rinds.

Raclette is a washed rind cheese

Social Climbers

Alpine cheeses run the gamut in style and flavor. If you like Parmesan, try Hobelkaese, a hard, spicy, raw milk cheese often shaved onto dishes for an amazing accompaniment. Emmentaler is another delicious choice it’s a beloved cheese in the U.S. that is well-known for its nutty, slightly sweet flavor. Its signature large holes are formed by carbon dioxide created by Propionibacterium freudenreichii bacteria introduced in the cheesemaking process.

Other delicious alpine varieties are the fondue cheeses these are PDO-regulated and come from the Swiss Fribourg-Vaud region. There are three main types: Gruyere, L’Etivaz, and Vacherin Fribourgeois—all very tasty in molten or solid form.

From the Valais region comes one of the most scrumptious varieties of all, Raclette. This cheese is silky, earthy, and creamy. By tradition, a half-wheel would be placed in front of the hearth. When its surface blistered, a racler (scraper) was used to scoop the cheese onto bowlfuls of boiled potatoes. Not everyone has a fireplace and a racler, but don’t let that stop you from enjoying this milky, full-flavored treat.

Of course, there are many other alpine cheeses to choose from, and that’s part of the fun. Tasting the cheeses of varying climates, regions, and styles will help you to distinguish different flavor profiles and decide what you like best!

A Mountain of Options

How to enjoy an alpine cheese? Let us count the ways:

  • Molly McDonough, video producer and contributor for culture, currently lives in Switzerland and recommends white wine—particularly Fendant—with Raclette. Molly says, “Where I live, drinking beer, red wine, or even water [with Raclette] is strictly forbidden (some crazy myth about how water makes the cheese congeal in your stomach but white wine helps you digest it). You also take a shot of apricot schnapps halfway through the meal and another at the end.”
  • Serve a supple brandy-washed Appenzeller alongside stewed or grilled pears to compliment it’s fruity, robust flavor, or slip it into your favorite fondue recipe.
  • An alpine cheese will steal the show in this recipe for Comte, Dijon, and Herb-stuffed Pork Tenderloin.
  • Or try it in our recipe for these Comte, Caramelized Onion, and Tomato Tarts

Appenzeller cheese goes well with autumn fruits or in fondue.


Style Highlight: Alpine Cheeses

Jessica Hazard | September 9, 2013

The family of cheeses known as alpine is bigger than the Von Trapps, and every bit as engaging. While as Americans we tend to lump these cheeses together under the blanket term, “Swiss,” there are many amazing cheeses that have little in common with the Swiss you’ll find at your local supermarket. The term “alpine cheese” simply means any cheese indigenous to the Alps, the European mountain range marking the borders of Switzerland, France, Austria, and Italy. These cheeses have achieved global fame and replication, however, because of the centuries-old recipes and methods that make these cheeses so special.

Holy Terroir

You might say that alpine cheeses have been shaped by the mountains themselves. Because the mountains classically insulated populations from one another, every valley and region has developed unique styles and distinct methods for making and eating cheese. One of the unifying factors in all alpine cheeses is the art of transhumance, the practice of shifting animals to different altitudes depending on the season. This routine protects against harsh seasonal conditions, permitting animals to dine on hay in colder months and to graze the famously lush grasslands in the summer.

From a cheese-making standpoint, the truly great aspect of transhumance is the way it nuances the flavors in the milk depending upon the time of year. And since the animals are grazing on exclusive mountain pastures with little microclimates, each cheese tastes different than the next. The plants the cows eat come through in the flavor of the cheese: you can actually taste flowers, for instance, or grasses and herbs.

Gruyere is the most well known alpine cheese and is claimed by both France and Switzerland.

A Hard-Knock Life

Alpine cheeses are typically semi-firm to hard, owing largely to the nature of their production. To make these cheeses, milk is heated in huge copper cauldrons over a fire. The curds are then “cooked” (reheated to a higher temperature) and pressed. These steps get rid of excess moisture, allowing the cheese to age up to several years.

Another catch-all for alpines is that they are always made in a large format, produced in great big wheels that weigh upwards of 20 pounds. This facilitates a longer shelf life and gives the cheese some stability during its journey down from the mountains. Alpine cheeses are also typically sourced from cow’s milk, and have natural or washed/smear-ripened rinds.

Raclette is a washed rind cheese

Social Climbers

Alpine cheeses run the gamut in style and flavor. If you like Parmesan, try Hobelkaese, a hard, spicy, raw milk cheese often shaved onto dishes for an amazing accompaniment. Emmentaler is another delicious choice it’s a beloved cheese in the U.S. that is well-known for its nutty, slightly sweet flavor. Its signature large holes are formed by carbon dioxide created by Propionibacterium freudenreichii bacteria introduced in the cheesemaking process.

Other delicious alpine varieties are the fondue cheeses these are PDO-regulated and come from the Swiss Fribourg-Vaud region. There are three main types: Gruyere, L’Etivaz, and Vacherin Fribourgeois—all very tasty in molten or solid form.

From the Valais region comes one of the most scrumptious varieties of all, Raclette. This cheese is silky, earthy, and creamy. By tradition, a half-wheel would be placed in front of the hearth. When its surface blistered, a racler (scraper) was used to scoop the cheese onto bowlfuls of boiled potatoes. Not everyone has a fireplace and a racler, but don’t let that stop you from enjoying this milky, full-flavored treat.

Of course, there are many other alpine cheeses to choose from, and that’s part of the fun. Tasting the cheeses of varying climates, regions, and styles will help you to distinguish different flavor profiles and decide what you like best!

A Mountain of Options

How to enjoy an alpine cheese? Let us count the ways:

  • Molly McDonough, video producer and contributor for culture, currently lives in Switzerland and recommends white wine—particularly Fendant—with Raclette. Molly says, “Where I live, drinking beer, red wine, or even water [with Raclette] is strictly forbidden (some crazy myth about how water makes the cheese congeal in your stomach but white wine helps you digest it). You also take a shot of apricot schnapps halfway through the meal and another at the end.”
  • Serve a supple brandy-washed Appenzeller alongside stewed or grilled pears to compliment it’s fruity, robust flavor, or slip it into your favorite fondue recipe.
  • An alpine cheese will steal the show in this recipe for Comte, Dijon, and Herb-stuffed Pork Tenderloin.
  • Or try it in our recipe for these Comte, Caramelized Onion, and Tomato Tarts

Appenzeller cheese goes well with autumn fruits or in fondue.


Style Highlight: Alpine Cheeses

Jessica Hazard | September 9, 2013

The family of cheeses known as alpine is bigger than the Von Trapps, and every bit as engaging. While as Americans we tend to lump these cheeses together under the blanket term, “Swiss,” there are many amazing cheeses that have little in common with the Swiss you’ll find at your local supermarket. The term “alpine cheese” simply means any cheese indigenous to the Alps, the European mountain range marking the borders of Switzerland, France, Austria, and Italy. These cheeses have achieved global fame and replication, however, because of the centuries-old recipes and methods that make these cheeses so special.

Holy Terroir

You might say that alpine cheeses have been shaped by the mountains themselves. Because the mountains classically insulated populations from one another, every valley and region has developed unique styles and distinct methods for making and eating cheese. One of the unifying factors in all alpine cheeses is the art of transhumance, the practice of shifting animals to different altitudes depending on the season. This routine protects against harsh seasonal conditions, permitting animals to dine on hay in colder months and to graze the famously lush grasslands in the summer.

From a cheese-making standpoint, the truly great aspect of transhumance is the way it nuances the flavors in the milk depending upon the time of year. And since the animals are grazing on exclusive mountain pastures with little microclimates, each cheese tastes different than the next. The plants the cows eat come through in the flavor of the cheese: you can actually taste flowers, for instance, or grasses and herbs.

Gruyere is the most well known alpine cheese and is claimed by both France and Switzerland.

A Hard-Knock Life

Alpine cheeses are typically semi-firm to hard, owing largely to the nature of their production. To make these cheeses, milk is heated in huge copper cauldrons over a fire. The curds are then “cooked” (reheated to a higher temperature) and pressed. These steps get rid of excess moisture, allowing the cheese to age up to several years.

Another catch-all for alpines is that they are always made in a large format, produced in great big wheels that weigh upwards of 20 pounds. This facilitates a longer shelf life and gives the cheese some stability during its journey down from the mountains. Alpine cheeses are also typically sourced from cow’s milk, and have natural or washed/smear-ripened rinds.

Raclette is a washed rind cheese

Social Climbers

Alpine cheeses run the gamut in style and flavor. If you like Parmesan, try Hobelkaese, a hard, spicy, raw milk cheese often shaved onto dishes for an amazing accompaniment. Emmentaler is another delicious choice it’s a beloved cheese in the U.S. that is well-known for its nutty, slightly sweet flavor. Its signature large holes are formed by carbon dioxide created by Propionibacterium freudenreichii bacteria introduced in the cheesemaking process.

Other delicious alpine varieties are the fondue cheeses these are PDO-regulated and come from the Swiss Fribourg-Vaud region. There are three main types: Gruyere, L’Etivaz, and Vacherin Fribourgeois—all very tasty in molten or solid form.

From the Valais region comes one of the most scrumptious varieties of all, Raclette. This cheese is silky, earthy, and creamy. By tradition, a half-wheel would be placed in front of the hearth. When its surface blistered, a racler (scraper) was used to scoop the cheese onto bowlfuls of boiled potatoes. Not everyone has a fireplace and a racler, but don’t let that stop you from enjoying this milky, full-flavored treat.

Of course, there are many other alpine cheeses to choose from, and that’s part of the fun. Tasting the cheeses of varying climates, regions, and styles will help you to distinguish different flavor profiles and decide what you like best!

A Mountain of Options

How to enjoy an alpine cheese? Let us count the ways:

  • Molly McDonough, video producer and contributor for culture, currently lives in Switzerland and recommends white wine—particularly Fendant—with Raclette. Molly says, “Where I live, drinking beer, red wine, or even water [with Raclette] is strictly forbidden (some crazy myth about how water makes the cheese congeal in your stomach but white wine helps you digest it). You also take a shot of apricot schnapps halfway through the meal and another at the end.”
  • Serve a supple brandy-washed Appenzeller alongside stewed or grilled pears to compliment it’s fruity, robust flavor, or slip it into your favorite fondue recipe.
  • An alpine cheese will steal the show in this recipe for Comte, Dijon, and Herb-stuffed Pork Tenderloin.
  • Or try it in our recipe for these Comte, Caramelized Onion, and Tomato Tarts

Appenzeller cheese goes well with autumn fruits or in fondue.


Style Highlight: Alpine Cheeses

Jessica Hazard | September 9, 2013

The family of cheeses known as alpine is bigger than the Von Trapps, and every bit as engaging. While as Americans we tend to lump these cheeses together under the blanket term, “Swiss,” there are many amazing cheeses that have little in common with the Swiss you’ll find at your local supermarket. The term “alpine cheese” simply means any cheese indigenous to the Alps, the European mountain range marking the borders of Switzerland, France, Austria, and Italy. These cheeses have achieved global fame and replication, however, because of the centuries-old recipes and methods that make these cheeses so special.

Holy Terroir

You might say that alpine cheeses have been shaped by the mountains themselves. Because the mountains classically insulated populations from one another, every valley and region has developed unique styles and distinct methods for making and eating cheese. One of the unifying factors in all alpine cheeses is the art of transhumance, the practice of shifting animals to different altitudes depending on the season. This routine protects against harsh seasonal conditions, permitting animals to dine on hay in colder months and to graze the famously lush grasslands in the summer.

From a cheese-making standpoint, the truly great aspect of transhumance is the way it nuances the flavors in the milk depending upon the time of year. And since the animals are grazing on exclusive mountain pastures with little microclimates, each cheese tastes different than the next. The plants the cows eat come through in the flavor of the cheese: you can actually taste flowers, for instance, or grasses and herbs.

Gruyere is the most well known alpine cheese and is claimed by both France and Switzerland.

A Hard-Knock Life

Alpine cheeses are typically semi-firm to hard, owing largely to the nature of their production. To make these cheeses, milk is heated in huge copper cauldrons over a fire. The curds are then “cooked” (reheated to a higher temperature) and pressed. These steps get rid of excess moisture, allowing the cheese to age up to several years.

Another catch-all for alpines is that they are always made in a large format, produced in great big wheels that weigh upwards of 20 pounds. This facilitates a longer shelf life and gives the cheese some stability during its journey down from the mountains. Alpine cheeses are also typically sourced from cow’s milk, and have natural or washed/smear-ripened rinds.

Raclette is a washed rind cheese

Social Climbers

Alpine cheeses run the gamut in style and flavor. If you like Parmesan, try Hobelkaese, a hard, spicy, raw milk cheese often shaved onto dishes for an amazing accompaniment. Emmentaler is another delicious choice it’s a beloved cheese in the U.S. that is well-known for its nutty, slightly sweet flavor. Its signature large holes are formed by carbon dioxide created by Propionibacterium freudenreichii bacteria introduced in the cheesemaking process.

Other delicious alpine varieties are the fondue cheeses these are PDO-regulated and come from the Swiss Fribourg-Vaud region. There are three main types: Gruyere, L’Etivaz, and Vacherin Fribourgeois—all very tasty in molten or solid form.

From the Valais region comes one of the most scrumptious varieties of all, Raclette. This cheese is silky, earthy, and creamy. By tradition, a half-wheel would be placed in front of the hearth. When its surface blistered, a racler (scraper) was used to scoop the cheese onto bowlfuls of boiled potatoes. Not everyone has a fireplace and a racler, but don’t let that stop you from enjoying this milky, full-flavored treat.

Of course, there are many other alpine cheeses to choose from, and that’s part of the fun. Tasting the cheeses of varying climates, regions, and styles will help you to distinguish different flavor profiles and decide what you like best!

A Mountain of Options

How to enjoy an alpine cheese? Let us count the ways:

  • Molly McDonough, video producer and contributor for culture, currently lives in Switzerland and recommends white wine—particularly Fendant—with Raclette. Molly says, “Where I live, drinking beer, red wine, or even water [with Raclette] is strictly forbidden (some crazy myth about how water makes the cheese congeal in your stomach but white wine helps you digest it). You also take a shot of apricot schnapps halfway through the meal and another at the end.”
  • Serve a supple brandy-washed Appenzeller alongside stewed or grilled pears to compliment it’s fruity, robust flavor, or slip it into your favorite fondue recipe.
  • An alpine cheese will steal the show in this recipe for Comte, Dijon, and Herb-stuffed Pork Tenderloin.
  • Or try it in our recipe for these Comte, Caramelized Onion, and Tomato Tarts

Appenzeller cheese goes well with autumn fruits or in fondue.


Voir la vidéo: Isuäratavad lavaširullid singiga ning ka sulatatud juustu ja värske kurgiga (Janvier 2022).